Accueil / SOCIETE / Droit humain le rjpdh sensibilise les jeunes

Droit humain le rjpdh sensibilise les jeunes

Le Réseau des Jeunes pour la Promotion des Droits Humains (RJPDH), en collaboration avec la Direction des Droits Humains, a organisé ce Week-end, un atelier de formation sur les droits humains. Selon la Présidente du Réseau, Marième Soda Mbacké, cette formation est inscrite dans le cadre de la promotion des Droits humains, pour une meilleure connaissance de cette matière.

Depuis juillet 1990, l’Etat sénégalais s’est engagé, selon Mme Marième Soda Mbacké, présidente du Réseau des Jeunes pour la Promotion des Droits Humains(RJPDH), dans la promotion et la protection des enfants et la charte africaine des droits et le bien-être de l’enfant.  « Cet atelier est une occasion pour le réseau d’unir ses forces afin de permettre aux enfants qui constituent l’avenir, d’avoir conscience de leurs droits et devoirs. Cette éducation est une occasion d’offrir aux jeunes les moyens de jouir de leurs droits et de respecter les droits d’autrui », a-t-elle fait savoir.

Selon elle, quelques années après la convention relative aux droits des enfants, force est de constater que les enfants sont toujours victimes de violation de leurs droits et les tirs primaires garantis par l’élite convention. « Ces violences faites aux enfants prennent diverses formes et constituent un véritable phénomène de société. Ce qui pousse à dire que ces violences subies par les enfants alimentent au quotidien la presse sénégalaise, comme les mariages forcés, la mendicité forcée, les viols et autres abus sexuels », a révélé la Présidente.

Ainsi, elle renseigne que l’existence de la violation des droits de l’enfant traduit le non respect des engagements de l’Etat du Sénégal en faveur de cette catégorie. Elle poursuit que l’Etat du Sénégal a ratifié la majorité des instruments internationaux de protection des droits des enfants. « Conscient de l’urgence concernant les abus à l’endroit des enfants et de la violation récurrente de leurs droits, nous voulons que l’adage : « Nul n’est censé ignoré la loi », ne soit plus qu’un slogan, mais une réalité », a-t-elle laissé entendre. Cependant, Mme Mbacké d’exhorter les  participants à être des citoyens actifs pour le développement et la promotion des droits de l’enfant au Sénégal.

Ibrahima Mbacké, chargé de formation du réseau des jeunes pour la promotion des humains, d’ajouter que l’objectif de cet atelier est d’asseoir chez les jeunes une culture aux droits humains. Concernant le retrait des enfants des rues de Dakar, M. Mbacké de noter que leur organisation milite pour le respect de la convention internationale pour le respect des droits des enfants. « L’enfant ne doit pas être dans la rue, il ne doit pas être exploité. Pour lui, ce qu’on voit au Sénégal, plus particulièrement au Dakar, les enfants sont laissés en rade et sont victimes de toutes formes de violences liées à l’activité de mendicité. Je demande au gouvernement de mettre des règles pour éradiquer ce fléau », a-t-il déclaré. Le Directeur des Droits Humains, Mouhamadou Moustapha Sèye, de son coté, de rappeler que la mission du ministère de la justice est de protéger et de promouvoir des droits de l’homme. Pour lui, l’internet est un outil magique qui permet la démocratisation de la connaissance. Tout le monde peut avoir accès à l’internet. Toutefois, note le magistrat, c’est un outil également qu’il faut manier avec beaucoup de responsabilité, de prudence. « On assiste malheureusement à certains dérapages des jeunes non avertis. On les exhorte à se servir de cet outil, mais aussi de ne pas perdre de vue à leur culture parce qu’un homme sans culture est une personne sans arme », déclare M. Sèye.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Dakar Dem Dikk- Tarifs et horaires de la desserte Aibd

Les tarifs des différentes lignes de la société Dakar Dem Dikk qui vont assurer la …

54ème édition de la ziarra Thierno Mountaga Daha Tall à Louga Les autorités locales promettent une bonne organisation de l’évènement

Les chefs de service régionaux, réunis ce mercredi autour du gouverneur Alioune Badara Mbengue, ont …