Accueil / POLITIQUE / Dysfonctionnement de l’acte III : le Sutracol/Fc exige des correctifs

Dysfonctionnement de l’acte III : le Sutracol/Fc exige des correctifs

Le Syndicat unique des travailleurs des collectivités locales du Sénégal (Sutracol/Fc) a déploré hier, les dysfonctionnements de l’Acte III de la décentralisation. Ainsi, constatant ces impaires, il appelle à une administration forte pour apporter les correctifs nécessaires.

« Depuis la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation en juin 2014, le redéploiement du personnel des collectivités locales sans l’implication des partenaires sociaux créé une situation sans précédent. Et, les multiples dysfonctionnements, liés à la remise en cause des droits et acquis fondamentaux des travailleurs sont relevés», a estimé le président, Mamadou Bamba Diop.

Le syndicaliste déplore le retard chronique des paiements et arriérés de salaires, la suspension par abus de pouvoir des salaires dans les communes. Mais aussi, le licenciement arbitraire d’agents redéployés, ainsi que l’absence de prise en charge médicale.

« 2500 travailleurs ont été redéployés dans la région de Dakar depuis juin 2014 et 1787 autres dans la ville de Dakar. Et, certains de ces travailleurs n’ont encore d’attache avec aucune commune », regrette-t-il. Le Sutracol/Fc, affilié au Cnts/Fc, signale que plusieurs solutions peuvent être mises en œuvre pour mettre fin aux bouleversements des collectivités locales. Ceux-ci, constate-t-il, sont liés à « l’instabilité du département ministériel qui a connu 4 ministres en 38 mois de gouvernance ».

Mamadou Bamba Diop pense qu’il faut arrêter la politique. A cet effet, il exige d’œuvrer pour la mise en place d’un code consensuel afin de mettre en place une véritable gouvernance locale et tendre vers l’émergence. Le syndicaliste, manifeste un désir de disposer d’une véritable concertation avec tous les acteurs pour apporter les correctifs nécessaires.

En même temps, il revient sur l’importance d’établir une politique de financement avec des décisions partagées. Ailleurs, il a insisté sur la nécessité de mettre en place un organigramme au niveau de chaque collectivité pour déterminer les profils. Mais aussi, s’atteler à la formation des travailleurs.

Grand place

Share This:

À voir aussi

LEGISLATIVES 2017- «Diapal ma Diap» assure la caution de Khalifa Sall

Le mouvement politique «Diapal ma Diap», annonce qu’il va assurer la caution de Khalifa Sall …