Accueil / ACTUALITES / Ebullition du système éducatif : le saems n’exclut pas une année blanche

Ebullition du système éducatif : le saems n’exclut pas une année blanche

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire (Saems) a déposé un préavis de grève le 11 décembre, pour exiger que l’Etat du Sénégal respecte ses engagements.

En conférence de presse, Saourou Sène et ses amis n’ont pas hésité à hausser le ton pour dénoncer les ponctions effectuées sur les salaires. Pour eux, c’est du vol. « Le ministre du Budget, en rapport avec son collègue de l’Economie et des Finances, ponctionne silencieusement les salaires d’honnêtes citoyens pour un rééquilibrage budgétaire. Après vérification, ils nous parlent d’erreurs de solde, mais jusqu’à présent, les sommes ne sont pas rendues correctement ». Il faut que les gens soient sérieux pour une fois. Nous réclamons nos dus, comme c’est le cas pour tous les agents de la fonction publique. S’ils croient, qu’avec cette méthode, ils peuvent nous humilier, c’est parce qu’ils n’ont rien compris », a laissé entendre l’enseignant. Lors de la rencontre, le syndicaliste a rejeté les arguments du ministre de l’Education nationale sur les accords portants sur les points de revendication. »D’après le ministre, sur les 33 points de revendication, les 28 sont réglés. Je dis que ces paroles n’engagent que l’autorité en charge de l’éducation. Ils veulent nous faire porter les responsabilités, mais ils n’y arriveront pas. Pour cette année, on ne compte pas fléchir, et si rien n’est fait, on n’exclue pas d’aller vers une année blanche », martèle l’enseignant. Il faut que nos dirigeants aient plus de respect et de considération envers les enseignants, car, les études sont d’une importance capitale et vitale. Au cours de la rencontre, la suppression des rapprochements de conjoints, la remise en cause des mutations des cas sociaux, la tentative avortée de remise en cause du mouvement national, ont été soulevées lors de la rencontre. Ainsi, ces syndicalistes ne comptent pas baisser les bras, quitte à perturber l’année scolaire 2017 2018.

Fatou Baba Fall

À voir aussi

Necrologie Habib Faye bassiste du Super Etoile est décédé à Paris

Habib Faye, le bassiste, claviériste, compositeur et producteur connu comme directeur musical du Super Étoile …

GO : Tapha quitte,…nargue l’APR

A l’APR, c’est une méthode comme une autre. Quand Macky ne parait pas être au …