Accueil / ECONOMIE / Echanges commerciaux: Le déficit commercial estimé 20,4 milliards en juillet 2018

Echanges commerciaux: Le déficit commercial estimé 20,4 milliards en juillet 2018

Le déficit commercial s’est détérioré de 20,4 milliards, en variation mensuelle, pour se situer à 165,7 milliards au mois de juillet 2018. Cette situation s’explique par une hausse des importations plus marquée que celle des exportations de biens. Le taux de couverture a, ainsi, augmenté de 0,8% sur la période pour s’établir à 45,5%.

 Les importations de biens se sont accrues de 54,2 milliards, en variation mensuelle, particulièrement soutenues par les produits pétroliers, notamment raffinés, renseigne la direction générale de la planification et des politiques économiques dans  son  point  mensuel de conjoncture publié en début septembre. Au mois précèdent, les importations ont reculé de 15,5 milliards en variation mensuelle pour s’établir à 335,2 milliards. De même, les importations de « machines, appareils et moteurs » se sont consolidées de 5,9 milliards sur la période. A l’inverse, celles de produits alimentaires ont baissé de 7,9 milliards en rapport avec le maïs et le riz. Concernant les produits pétroliers, la hausse des importations est liée aux huiles brutes qu’aux produits raffinés. Toutefois, explique la source, un repli des achats de produits alimentaires est noté en juillet 2018, en rapport avec, notamment, les « huiles, graisses animales et végétales », le maïs  et le riz. « Sur les sept premiers mois de 2018, les importations de biens sont évaluées à 2287,3 milliards contre 1979,1 milliards sur la même période en 2017, soit une progression de 308,2 milliards  imputable aux produits pétroliers, aux « véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles » et aux produits pharmaceutiques. En revanche, les importations de «machines, appareils et moteurs» et de produits alimentaires se sont respectivement contractées de 8,2 milliards et de 5,4 milliards sur la période.

Les exportations en progression de 27,3 milliards

Pour sa part, la direction générale de la planification et des politiques économiques  informe  que les exportations de biens sont évaluées à 177,0 milliards au mois de juillet 2018, contre 149,7 milliards un mois auparavant, soit une progression de 27,3 milliards. Ce résultat est attribuable aux produits alimentaires, aux produits pétroliers, à l’acide phosphorique et au ciment. À propos des exportations de produits alimentaires, la hausse des ventes à l’étranger est essentiellement attribuable aux produits halieutiques  et arachidiers. En outre, les exportations d’or brut et de titane se sont, respectivement, repliées de 15,8 milliards et 1,9 milliard. S’agissant les biens alimentaires, la hausse des exportations est soutenue par les produits halieutiques  et arachidiers. Par ailleurs, les exportations de titane se sont inscrites en baisse de 3,8 milliards. Sur les 7 premiers mois de 2018, les exportations sont marquées par un raffermissement de 32,3 milliards, suite au renforcement des exportations d’or brut, d’acide phosphorique, de produits alimentaires, de zircon  et de produits pétroliers. La hausse des ventes de produits alimentaires est, essentiellement, portée par les produits arachidiers  et halieutiques. Elle a été, cependant, amoindrie par le repli des ventes de produits pour « préparation de soupes, potages et bouillons » et de titane.

 

Zachari BADJI

 

À voir aussi

Fonds national des retraités: Le Sudes exige l’augmentation des pensions

Le syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal  (SUDES) exige du Gouvernement l’augmentation conséquente …

Huiles végétales : Le litre fixé 1390 FCFA en septembre 

Le prix du litre d’huile végétale a reculé de 0,3%, en variation mensuelle, pour s’échanger …