POLITIQUE

ÉCHÉANCES ÉLECTORALES EN VUE- « L’heure n’est plus à la parlotte », selon la Cojer

  • Date: 20 janvier 2016

Après avoir tiré la sonnette d’alarme sur les futurs enjeux électoraux qui profilent à l’horizon, la Cojer invite les Apéristes à se remobiliser et resserrer les rangs pour accompagner l’action du chef de l’État afin de remporter haut la main les prochaines élections présidentielles et législatives.

Alors que beaucoup de responsables de l’Alliance pour la République (Apr) s’opposent à toute forme de réduction du mandat présidentiel du chef de l’État, la Cojer constate, pour le déplorer que cette prise de position va à l’encontre de la discipline de parti et pourrait être à terme préjudiciable à l’intérêt supérieur de l’Apr. En effet, selon le Coordonateur de la Cojer de Kaolack, une telle position part du constat que de nombreux responsables ne mouillent pas assez le maillot et se contentent d’occuper de manière sporadique l’espace médiatique, faisant ainsi semblant d’avoir un poids politique et de prendre en considération les questions qui préoccupent la base. « Les responsables de l’Apr doivent cesser d’organiser des points de presse dans des hôtels de luxe et d’instrumentaliser les jeunes pour se faire la guerre par personnes interposées », peste-t-il. Pour lui, l’heure n’est plus à la parlotte. « Il faudrait plutôt que les responsables de l’Apr mandatés par le président de la République descendent sur le terrain, s’enquièrent des besoins du monde rural et prennent en charge la demande sociale », martèle-t-il. Avant de renchérir sur un ton très incisif : « Ils doivent appuyer et matérialiser la bonne volonté exprimée par Macky Sall qui a suffisamment démontré toute l’ambition qu’il nourrit pour le Sénégal ». Poursuivant son réquisitoire, le leader de la Cojer de Kaolack est d’avis que ces  responsables se doivent tout bonnement de prendre leurs responsabilités et cesser de tirer sur une ambulance en accordant trop de crédit aux déclarations d’Idrissa Seck qui, à ses yeux,  ne fait qu’adopter une posture qui cadre avec son rôle d’opposant. Aux membres du gouvernement, la Cojer leur demande de se rendre, chaque week-end, dans le Sénégal des profondeurs et rendre compte au président de la République à l’occasion des Conseils des ministres qui se tiennent de manière hebdomadaire.

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15