SOCIETE

ÉCHEC DES NÉGOCIATIONS ENTRE DAKAR ET BANJUL- Macky prolonge la punition contre Jammeh

  • Date: 17 mai 2016

 Comme un Professeur qui punit son élève, Macky Sall met toujours le tyran gambien au front contre la table. Dakar n’a pas digéré la dernière sortie menaçante du maquisard casamançais Salif Sadio dont la respiration est synchronisée à Jammeh.

À la veille des négociations obtenues, à la dernière minute, par la diplomatie sous-régionale, Banjul a finalement accepté de négocier à Dakar. Avait-il le choix ? Un préalable sur lequel, le Sénégal est resté intransigeant et ferme. Connaissant les volte-face répétées du Président gambien, et ses caprices dégoutants, Dakar n’était guère enchanté par des négociations dont l’intérêt est plus profitable à la Gambie. À la dernière minute, la rencontre a failli capoter du fait du chantage opéré par Salif Sadio dont on connait la synchronisation avec Yaya Jammeh.

La sortie de Salif Sadio fait tout capoter

Chaque fois qu’il veut énerver Dakar, Jammeh fait appel à sa marionnette rebelle. Pour cette fois, c’est le prétexte de l’exploitation du zircon de la localité de Niafran dans la Commune de Kafountine. Une matière première dont la découverte et l’exploitation peut bien changer l’économie de cette partie Sud du pays. Le Président Macky Sall n’a pas pu résister aux appels répétés de la Cedeao et de certains pays amis, pour finalement accepter de s’asseoir à la table des négociations. Il est clair pour le Sénégal, que la Gambie ne saurait être, en aucun cas, un allié sûr pour la sécurité frontalière et un partenaire dans la recherche d’une paix définitive avec le Mfdc dont Salif Sadio incarne, aujourd’hui, la branche armée soutenue par Banjul. Cependant, des sources proches du dossier informent que côté sénégalais, « les négociations n’étaient que formelles et qu’en réalité Dakar va prolonger la punition jusqu’à réduire l’économie gambienne à néant. » C’est dire que c’est mal parti pour Jammeh dont la délégation s’est heurtée à la perspicacité des autorités sénégalaises qui discutaient de tout sauf de la réouverture ou de blocus.

Du côté des transporteurs sénégalais, Gora Khouma met en garde Dakar, contre la ruse gambienne, qui veut mettre à profit la relance de sa monnaie locale le « dallasis » et profiter du mois de ramadan qui s’annonce, pour ensuite revenir à ses mauvaises pratiques. Ce dernier plaide plutôt pour la construction d’un pont dont la Gambie se dit partant. Qui veut le foin, fait l’âne. Malheureusement pour Jammeh, Macky Sall ne donne plus son foin !

 Pape Amadou Gaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15