Accueil / ECONOMIE / Economie internationale : La rencontre de Nicolas Sarkozy avec les partenaires sociaux.

Economie internationale : La rencontre de Nicolas Sarkozy avec les partenaires sociaux.

C’est un fait «rarissime pour un président de la République; et totalement inédit pour un président avant son entrée en fonction», affirme Les Echos. A deux jours de la passation des pouvoirs, Nicolas Sarkozy reçoit aujourd’hui et demain les organisations syndicales et patronales. Le journal détaille les mesures fiscales qui entreront en vigueur avant le premier août et nous dit que «les syndicats attendent des précisions sur la méthode et le calendrier».

Source : RFI
Les syndicats qui auront une journée chargée, ajoute La Tribune, car ils doivent également faire le point avec le patronat sur la délibération sociale initiée par le Medef en octobre dernier. Pour le Medef, c’est une mise à plat portant sur trois sujets phares : assurance chômage, contrat de travail et sécurisation des parcours professionnels. «Cette mise à plat peut s’emboîter avec les quatre conférences convoquées par Nicolas Sarkozy en septembre», poursuit le journal, car les thèmes sont très proches. «Le timing» en tout cas «n’est pas mauvais», dit on dans le camp patronal.

Chrysler racheté ?

Dans la presse anglo-saxone, c’est le rachat probable de Chrysler par le fond d’investissement américain Cerberus qui fait la une des journaux.

Daimler Chrysler, le géant de l’automobile germano-américain pourrait annoncer dès aujourd’hui la vente de sa filiale. «Si Chrysler était vendu à Cerberus, dit le Financial Times, ce serait l’une des plus grandes marques à tomber dans les mains d’un fond d’investissement privé».

«Le risque pour la réputation de l’entreprise est grand, poursuit le journal, car le constructeur automobile perd de l’argent».

Le montant de la transaction est encore flou, mais «il serait bien inférieur aux 36 milliards de dollars qu’avait payé Daimler-Benz pour Chrysler en 1998», nous dit le Wall Street journal.

L’effet pétrole

Tout autre sujet : une enquête sur un pays en mutation grâce à la manne pétrolière. C’est le premier volet d’une série sur l’Algérie et c’est dans Les Echos. A trois jours des législatives dans le pays, le journal se penche sur la flambée de l’or noir qui permet à l’Algérie d’accumuler d’énormes réserves de devises et ainsi de moderniser ses infrastructures. Mais ces réserves permettent aussi d’acheter la paix sociale afin d’éviter tout réel changement nous dit le journal. «A Alger tout change, rien ne change», c’est le titre de cette enquête


À voir aussi

Ministère de l’Economie: Vers  une Union des mutuelles pour ses agents

L’Assemblée générale constitutive de l’Union des Mutuelles du Ministère de l’Economie, des Finances et du …

Pme: Les banques invitées à soutenir le secteur

L’association internationale « Financement participatif Afrique & Méditerranée-FAM » a tenu la seconde édition du Forum …