Accueil / ECONOMIE / Économie interne Une bonne tenue de l’activité en octobre

Économie interne Une bonne tenue de l’activité en octobre

L’évolution de l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) fait ressortir une consolidation mensuelle de 2,5%, en octobre 2017, portée par les secteurs secondaire, primaire et tertiaire.

Le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est consolidé de 33,3%, en variation mensuelle, tiré par l’élevage, informe-t-on des services de la Direction générale de la planification et des politiques économiques dans sa publication de décembre. Ainsi, le sous-secteur de la pêche s’est également bien comporté. Sur une base annuelle, une progression de 6,6% du secteur primaire est notée, en octobre 2017, portée par l’élevage. Pour sa part,  la pêche s’est repliée  de 0,1% sur la période. Quant au secondaire, il s’est conforté de 9,6%, en variation mensuelle. Cette performance, explique la source, est principalement attribuable à la bonne tenue de la construction, de la fabrication de matériaux de construction. Toutefois, elle a été atténuée par les faibles résultats observés dans les conserveries de viande et de poissons, la fabrication de boissons et l’« égrenage de coton et fabrication de textiles ». Sur une base annuelle, le secteur secondaire a progressé de 12,4% au cours du mois d’octobre 2017, essentiellement porté par la construction, les activités extractives, la production d’énergie et la fabrication de matériaux de construction. Par contre, les conserveries de viande et de poissons, la fabrication de boissons et l’«égrenage de coton et fabrication de textiles » se sont particulièrement contractés sur la période. S’agissant du secteur tertiaire, il a connu une légère hausse de l’activité. En rythme mensuel,  ce secteur s’est raffermi de 0,9% en octobre 2017, soutenu par les bons résultats du commerce, des activités immobilières, des services d’« hébergement et restauration » et des services financiers. Par contre, la branche des « transports et télécommunications » s’est contractée de 9,2% sur la période. En glissement annuel, une croissance de 4,6% du secteur tertiaire est notée en octobre 2017, tirée par le commerce, les activités immobilières les services d’hébergement et de restauration et les services financiers.

Zachari BADJI

À voir aussi

Marché interbancaire de l’Uemoa- Le Sénégal 4e derrière la côte d’ivoire, le Bénin et le Togo

Les opérations interbancaires dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, entre le 2 …

Monnaie unique Cedeao Une nouvelle feuille de route à soumettre en février 2018

Une nouvelle feuille de route, pour accélérer la création de la monnaie unique de la …