Accueil / ECONOMIE / Economie interne L’activité s’est dégradée de 11,4% en janvier 2018

Economie interne L’activité s’est dégradée de 11,4% en janvier 2018

L’évolution de l’activité économique interne, en janvier 2018, a fait ressortir une contraction de 11,4%, en rythme mensuel. Cette contreperformance est essentiellement imputable aux secteurs tertiaire, primaire et secondaire.

Les secteurs tertiaire, primaire et secondaire sont à l’origine de la contreperformance de l’activité économique interne en janvier 2018, a-t-on appris du point mensuel de conjoncture de janvier de la Direction de la prévision et des études économiques. En rythme mensuel, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est contracté de 6,8%, au mois de janvier 2018. En effet, aussi bien le sous-secteur de l’élevage que celui de la pêche se sont repliés sur la période. Par contre, sur une base annuelle, une confortation de 4,6% du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) est notée en janvier 2018, portée par l’élevage avec 12,6%, les débarquements de la pêche ayant fléchi de 25,8%. Quant au secteur secondaire, il s’est replié de 1,4%, au mois de janvier 2018 et cette évolution est, essentiellement, attribuable aux activités extractives, à l’« égrenage de coton et fabrication de textiles », à la production d’énergie et à la fabrication de «machines et matériel électrique ». En revanche, précise la source, la construction, la fabrication de matériaux de construction, la production de sucre, le travail de bois et la fabrication de papier et de carton se sont bien comportés sur la période. Sur une base annuelle, le secteur secondaire s’est, toutefois, raffermi de 21,1%, durant le mois de janvier 2018, principalement tiré par la construction, les activités extractives et les industries chimiques. Cependant de faibles résultats sont observés, en glissement annuel, dans la production de sucre, les conserveries de viande et de poissons et l’« égrenage de coton et fabrication de textiles ». Relativement au mois précédent, le secteur tertiaire s’est replié de 1,9% durant le mois de janvier 2018, en rapport avec les faibles résultats du commerce et des services financiers. A l’inverse, les « transports et télécommunications », les services d’ « hébergement et restauration » et les activités immobilières se sont respectivement confortés de 4,0%, 4,9% et 32,9% sur la période. Sur un an, une croissance de 11,2% du secteur tertiaire est observée en janvier 2018, principalement soutenue par les « transports et télécommunications », l’immobilier et les services d’« hébergement et restauration ».

Zachari BADJI

À voir aussi

Budget 2019: Amadou Ba pèse 245 milliards

Le  budget du Ministère de l’Economie et des Finances et du Plan pour l’année 2019 …

Douane: Le Sénégal et la Gambie unissent leurs forces

La neuvième rencontre bilatérale entre les administrations des Douanes du Sénégal et de la Gambie …