Accueil / ECONOMIE /  Economie: L’activité interne en baisse de 5,2% en août

 Economie: L’activité interne en baisse de 5,2% en août

L’évolution de l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture), mesurée par celle de l’indice général d’activité (IGA), fait ressortir une contraction de 5,2%, entre juillet et août 2018. Cette contreperformance est imputable aux secteurs secondaire, primaire et tertiaire. Par contre, l’administration publique s’est légèrement consolidée sur la période. En glissement annuel, une croissance de 1,0% de l’activité économique hors agriculture et sylviculture est notée en août 2018, portée par le tertiaire  et l’administration publique.

 Le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) en août 2018, s’est replié de 18,4%, en variation mensuelle, en liaison avec les faibles résultats des débarquements de la pêche et du sous-secteur de l’élevage, apprend-on de la Direction de la prévision et des étudeséconomiques (Dpee). En dérapage, un recul de 10,5% de l’activité est également noté en août 2018, attribuable aux contreperformances de l’élevage et de la pêche. Quant au secteur secondaire, il s’est replié de 17,3%, en variation mensuelle. Ce résultat,  note  la source, est principalement imputable aux activités extractives, à la construction, aux conserveries de viande et de poissons et à la fabrication de matériaux de construction. Par contre, la fabrication de cuir, la production d’énergie et la fabrication de boissons se sont particulièrement bien comportées sur la période. Sur une base annuelle, le secteur secondaire a, également, fléchi au mois d’août 2018, du fait des contreperformances relevées dans les activités extractives, la construction et la fabrication de produits céréaliers. « Cette orientation a été, toutefois, principalement contrebalancée par les raffermissements respectifs des conserveries de viande et poissons, de la fabrication de sucre et de la production d’énergie », mentionne la Dpee. S’agissant du tertiaire, le secteur s’est contracté de 1,7%, en variation mensuelle. En effet, cette contreperformance est essentiellement attribuable au commerce  aux services d’hébergement et de restauration et aux transports et télécommunications. En revanche, les activités immobilières et les services financiers se sont respectivement confortés de 8,7% et 2%, sur la période. Sur un an, une croissance de 6,1% du secteur tertiaire est notée en août 2018, portée par les activités immobilières et le commerce. Les transports et télécommunications, les services financiers  et les services d’« hébergement et restauration »,  se sont également bien comportés.

Zachari BADJI

À voir aussi

Fonds national des retraités: Le Sudes exige l’augmentation des pensions

Le syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal  (SUDES) exige du Gouvernement l’augmentation conséquente …

Huiles végétales : Le litre fixé 1390 FCFA en septembre 

Le prix du litre d’huile végétale a reculé de 0,3%, en variation mensuelle, pour s’échanger …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *