Education

Education à Kaolack : 7 milliards de FCfa pour améliorer la qualité

  • Date: 7 septembre 2015

Le gouvernement du Sénégal, avec  l’appui de ses partenaires, s’engage à renforcer la qualité de l’éducation dans la région  de  Kaolack. A cet effet, 7 milliards de FCfa  seront injectés dans le système éducatif. Le ministre de l’Education nationale, Sergine Mbaye Thiam, qui a présidé le Comité régional de développement préparatoire (Crd) de la prochaine rentrée scolaire a salué aussi les progrès qui ont été réalisés.
Le Crd sur les préparatifs de la rentrée scolaire tenue à Kaolack a été une occasion pour les autorités scolaires de faire le bilan du système éducatif.
Elles ont aussi dégagé des perspectives pour les prochaines années. Dans son rapport introductif, l’inspecteur d’académie de Kaolack, Aliou Ndiaye, a d’abord dressé la liste des contraintes de l’école dans la région. Les abris-provisoires, la vétusté des établissements scolaires, l’insuffisance de logistiques, le nombre élevé des classes à double flux et multigrade sont des obstacles à une éducation de qualité.
Dans cette région, le taux de ces classes à double flux avoisine 34,59 %. Toutefois, des avancées ont été notées au cours de ces deux dernières années. Le gouvernement compte apporter des réponses à ces facteurs qui sont à l’origine des contreperformances dans le milieu scolaire.
« Nous allons injecter 7,7 milliards sur la période 2015-2017. La priorité sera accordée aux infrastructures. Nous avons prévu la construction de 108 blocs d’hygiène, un bloc scientifique et technologique et un centre régional de formation du personnel enseignant (Crfpe) », a énuméré le ministre qui a aussi annoncé l’achèvement de la construction de l’inspection d’académie, de 6 nouveaux  collèges d’enseignement moyen, 11 blocs administratifs, 218 salles de classe et 327 blocs d’hygiène.
De même, la carte scolaire sera renforcée avec la création de 10 « daraas » modernes et la réhabilitation de 4 autres.
Par la suite, les partenaires techniques et financiers, les parents d’élèves et les syndicats des enseignants sont intervenus dans les échanges. Ils ont donné leur point de vue sur les causes qui affectent la qualité des enseignements et des apprentissages.
Le président régional des Associations des parents d’élèves, Alphonse Diégane Thiaré, s’est félicité du bon climat social qui a permis de réduire les grèves prolongées. « Nous devons éviter de prolonger l’année scolaire jusqu’aux grandes vacances. Les heures perdues coûtent cher à l’Etat », a-t-il relevé. Les représentants des organisations syndicales, Mbaye Sarr et Ousseynou Diop, ont, de leur côté, décerné une bonne note au département pour l’utilisation rationnelle des ressources humaines.
Néanmoins, les syndicats remettent sur la table le respect des accords. Ils ont soulevé les lenteurs administratives constatées dans le reclassement des enseignants et qui les pénalisent dans la promotion de leur carrière. Dans la mise en œuvre du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence (Paquet) et conformément aux directives du chef de  l’Etat, Macky Sall, déclinées dans le Plan Sénégal émergent (Pse), de la qualité sera améliorée.
Le Crd de Kaolack a été aussi une occasion de décorer des enseignants modèles. Ces derniers ont consacré une partie de leur vie à l’amélioration de la qualité de l’école sénégalaise. C’est ainsi que l’ancien inspecteur d’académie de Ziguinchor et de Kaolack Mairice Ndéné Waroré et le président du Collectif des chefs d’établissement, le professeur Abdoulaye Niane, ont été élevés au grade de Commandeur de l’ordre national du lion. Les doyens Fatoumata Touré et Dame Diao ont reçu la distinction de Commandeur de l’ordre national du mérite.

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15