images (1)

ÉDUCATION- Dakar capitale de la Science

 Les élèves des lycées du Sénégal et de l’Afrique de l’Ouest ont rivalisé d’ardeur, ce samedi, pour démontrer leur savoir et savoir faire dans toutes les disciplines scientifiques.

La 5ème  édition de la Foire internationale des sciences de l’Afrique de l’Ouest  organisée par le groupe scolaire Yavuz Selim  a vécu, ce samedi à Dakar.   Le Forum scientifique a accueilli plus d’un millier  de participants dont  les élèves qui ont saisi cette occasion pour  partager avec les visiteurs leurs expériences en  physique, mathématiques, écologie, informatique ou  biologie.   Les performances réalisées par le Groupe lors du Concours général  et des examens de Bfem et Baccalauréat ont été saluées par le ministre de l’Éducation nationale.  Serigne Mbaye Thiam a souligné que cette rencontre s’inscrit dans la tradition éducative du Sénégal et donne un regard différend sur l’éducation. « Vous démontrez que dans vos actions d’éducation, que la science est importante en ce sens qu’elle permet d’améliorer la vie des individus », dira le Ministre. Non sans signaler que la  science permet d’améliorer le quotidien des humains et fait en sorte de mettre à leur disposition tout ce qu’on peut imaginer d’impossible ou d’imaginaire. C’est pourquoi, dit-il, ce festival, qui est un moment de dialogue, qui met en contact enseignants, élèves et parents d’élèves pour accompagner le processus et le quotidien éducatif de cet établissement est une initiative salutaire. Il a fait comprendre que le ministère de l’Éducation nationale, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) et le Groupe scolaire Yavuz Selim ayant un regard différent sur l’éducation ont compris que les scientifiques sont placés au cœur des défis qui sont lancés et à relever.  Embouchant la même trompette, le Directeur général adjoint du Groupe scolaire Yavuz Selim, Mehmet Izol, a indiqué que cette journée s’inscrit dans celles qui accordent et donnent une place capitale à la science. En effet, a-t-il dit, la science et les savoirs ont joué un rôle décisif dans la construction du monde et dans son rayonnement, rappelant  cet adage : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

À signaler que 1.500 élèves, venant du Mali, de la Guinée Conakry, du Libéria et de la Côte d’Ivoire et  des lycées Limamoulaye, John F. Kennedy, Seydou Nourou Tall, Martin Luther King et Yavuz Selim, ont pris part à la 5ème  édition de  WAFS aux côtés de leurs pairs.

Khady Thiam Coly (Stagiaire)

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …