téléchargement (3)

ÉDUCATION ET INNOVATIONS PÉDAGOGIQUES- Le Lycée de Sébikotane introduit l’entrepreneuriat dans son programme

 En partenariat avec Junior Archievement, une cinquantaine d’élèves du Lycée de Sébikotane ont été initiés aux techniques de montage de projets et de leadership. Une formation qui leur permettra, très tôt, de se familiariser avec l’esprit d’entreprenariat.

Ils sont plus de 17.000 jeunes provenant de 450 classes et de 180 établissements scolaires, à avoir bénéficié des programmes de Junior Archievement. Dans la région de Dakar, ce sont les lycées de Thiaroye, Seydou Issa Rouhou Laye de Mbao et de Sébikotane qui ont été sélectionnés. Cela, grâce à l’organisation de Junior Archievement, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale. Parmi les établissements scolaires bénéficiaires des programmes déroulés, le lycée de Sébikotane. De l’avis de la Directrice exécutive, Fatou Samb Niang, Junior Archievement est une organisation née aux États-Unis, depuis 1919, avec comme vocation d’inspirer et de préparer les jeunes à une insertion réussie dans l’économie mondiale.

Et d’ajouter : « Nos activités reposent essentiellement sur l’entreprenariat, la formation, la connaissance des mécanismes financiers et l’intégration réussie dans le monde du travail ». La naissance de l’antenne sénégalaise, en 2008, a coïncidé, à l’en croire, « à un moment où le système éducatif sénégalais observait un mouvement de rénovation pédagogique avec l’introduction des compétences de vie courante ». C’est pourquoi, fait-elle savoir, « nous avons choisi les établissements scolaires parce que l’entreprenariat au niveau des écoles est très important. C’est une façon d’aider les élèves à changer de paradigme ». En ce sens, souligne la directrice de  Junior Archievement, les programmes développés par son organisation « ont pour objectif de contribuer à l’ouverture de l’école à son milieu mais également d’aider les jeunes à obtenir des compétences nouvelles, de créer une cohérence optimale entre ce que nous apprenons à l’école et les besoins de nos communautés et les besoins du monde du travail ».

Mieux révèle Fatou Samb Niang, Junior Archievement développe aussi « un concept de pratique collaborative qui consiste à collaborer avec les dirigeants du monde du travail et les mobiliser vers les établissements pour que leur réussite dans le tissu économique puisse inspirer les jeunes que nous sommes en train de former en entreprenariat ». Une formation bien appréciée par les élèves ; selon une des bénéficiaires, Astou Diouf, élève en classe de première, à travers cette formation, est né en elle le goût d’entreprendre. En effet, indique-t-elle, « l’avantage aussi c’est de savoir qu’une fois qu’on aura le bac, nous saurons quoi faire lorsqu’il y aura un choix à faire. Il faut savoir que nous sommes formés à être des mini entrepreneurs ». Et de l’avis du Proviseur du Lycée et du corps professorat encadrant ces élèves, l’introduction de ces nouvelles méthodes pédagogiques a eu l’effet positif de former leurs apprenants à l’esprit d’innovation et de créativité ; mais surtout d’en faire des élèves plus épanouis et libérés. Raisons pour laquelle, ils comptent élargir cette formation à d’autres élèves du lycée, avant de souhaiter à ceux sélectionnés, cette année, de remporter la compétition.

Djiby GUISSE

Voir aussi

telechargement-5

OUVERTURE DES CLASSES La grande affluence à Yavuz Selim

Les classes ont officiellement ouvert à Yawuz Selim, ce lundi 26 septembre 2016. Malgré la …