ministere education

Education non formelle : Des Contrats de performance signés avec 100 « daaras »

Le ministère de l’Education nationale a signé, le 26 novembre à Fatick, des Contrats de performance (Cdp) avec 100 « daaras » du Sénégal. C’est dans le cadre du Programme d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation de base (Paqeeb).

L’Etat, dans sa politique de développement de l’éducation coranique, a déjà dégagé une enveloppe de 17 milliards de FCfa, a déclaré le ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam. Il présidait, à Fatick, la cérémonie de signature de Contrats de performance (Cdp) avec 100 « daaras » (écoles coraniques) du Sénégal. En présence des représentants des 9 régions concernées par le Paqeeb dans son volet «daaras », M. Thiam a rappelé que le gouvernement du Sénégal est dans une politique de modernisation des « daaras ». Aussi a-t-il indiqué que ce projet, financé par la Banque mondiale, le Partenariat mondial pour l’éducation et la coopération canadienne, est une première au Sénégal.
Selon lui, la signature de Cdp avec 100 « daaras » sélectionnés suivant des critères objectifs exige de la part des maîtres coraniques ou «Serigne daara » plus de responsabilité sur la qualité des services. Il a aussi fait savoir que ce programme vise à développer l’enseignement et l’apprentissage de la lecture et des mathématiques dans les « daaras ». Le ministre de l’Education a annoncé que le programme de modernisation des 100 « daaras » retenus va coûter 3,7 milliards de FCfa, en plus des 10 milliards de FCfa du Projet d’appui à la modernisation des « daaras » (Pamod) financé par la Banque islamique de développement (Bid) pour la construction de 67 « daaras » à partir de janvier 2016. Il a également indiqué que l’Etat a dégagé 1 milliard  de FCfa pour la réhabilitation et la construction de 33 « daaras ».
Le représentant de la Banque mondiale Moustapha Lô a rappelé que le Sénégal a fait de  grands progrès, car le taux brut de scolarisation est passé de 68% à plus de 80% aujourd’hui. Selon lui, cette volonté d’élargissement de l’accès passe par la diversification de l’offre éducative. Pour lui, l’objectif visé est de donner la chance aux enfants qui ne sont pas dans le système de réussir. Le pari est difficile certes, a-t-il soutenu, mais le défi peut-être relevé avec l’engagement des autorités et des maîtres coraniques.
Il faut rappeler que dans le cadre de ce projet,  les 100 « daaras » retenus seront réhabilités et équipés, en plus de l’introduction de la lecture et des mathématiques en français. Il est également prévu le recrutement de moniteurs pour l’enseignement du français et des maths dans ces « daaras ». Le président du collectif des maîtres coraniques Omar Tandiang a tenu à remercier le président de la République et son gouvernement pour cette politique de modernisation des « daaras ».

Le Soleil

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …