Capture d’écran 2015-08-26 à 01.37.39

Education physique et sportive : un nouveau statut de l’enseignant en vue

 Le secrétaire général du ministère des Sports, Ibrahima Diouck, représentant le ministre des Sports Matar Ba, a procédé hier au lancement de l’atelier de lancement de la Lettre de politique sectorielle de développement des sports (LPSD). Il a annoncé la création, bientôt, d’un nouveau statut de l’enseignant de l’éducation physique et sportive.

Bientôt l’éducation physique et sportive connaîtra une nouvelle réglementation. Le secrétaire général du ministère des Sports, Ibrahima Diouck, présidant l’atelier de lancement de la Lettre de politique sectorielle de développement des sports (LPSD), hier, a annoncé la soumission de la loi sur les activités physiques et sportives au secrétariat général du Gouvernement. ‘’Parmi les décrets d’application de cette loi, il y en a un qui va régler le statut des enseignants’’, a-t-il déclaré. Cette mesure entre dans le cadre de la nouvelle orientation de la politique de développement sportif. Celle-ci entend promouvoir le retour du sport à l’école.

L’atelier a pour objectif de donner le coup d’envoi des travaux d’élaboration de la LPSD. Cette dernière servira de référentiel stratégique pour le département des sports. ‘’La LPSD permettra une bonne gouvernance dans le secteur’’, a soutenu le directeur de l’Institut National Supérieur de l’Education Populaire et du Sport (Inseps), Djibril Seck.

Santi Agne réclame la Fondation du sport

Face au problème de financement du sport sénégalais, le président de la République Macky Sall avait annoncé la mise en place d’une Fondation du sport. Depuis lors, l’idée tarde à se concrétiser. Et pour le vice-président du Cnoss, ‘’il est temps, que certaines décisions prises de manière confidentielle soient enfin prises’’. Ainsi, de l’avis de Santi Agne,  seule la fondation, qui est une structure privée, peut permettre aux 3 acteurs principaux, l’Etat, le mouvement associatif et le secteur privé, de fédérer leurs forces. ‘’Si on n’y va pas dans ce sens, on va surtout se gargariser de mots. La souplesse des procédures de décaissement régissant la fondation permettront de contourner les lourdeurs administratives, surtout concernant le trésor public’’, a-t-il déclaré.

Le maire de la commune de Sicap Liberté a également profité de l’occasion pour inviter le président de la République  à tenir le Conseil présidentiel sur le sport pour lequel il a donné son accord. ‘’Tout ce qui reste, c’est de l’organiser. Ce sera l’occasion de prendre des décisions sur le secteur’’, a conclu  Santi Agne.

Enquête

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …