Accueil / POLITIQUE / Education, Tourisme, Sécurité… Les grands chantiers de Dionne

Education, Tourisme, Sécurité… Les grands chantiers de Dionne

Le Premier ministre a prononcé, devant les députés, son discours de politique générale. Tour d’horizon de ses principales annonces et déclarations.

Deuxième réussi pour le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne. Après son grand oral, l’Assemblée nationale a voté hier la confiance au gouvernement. Dans une longue litanie, le Premier ministre a détaillé sa feuille de route. Homme de rigueur, connu pour sa rectitude intellectuelle et morale, Dionne, durant plus de trois heures  d’horloge, a entretenu avec franchise et éloquence les députés sur les grandes orientations de la politique qu’il entend mener. Articulée en plusieurs  axes prioritaires, loin d’un catalogue d’intentions vertueuses, politiquement actées, la DPG du PM se présente comme un tableau détaillé des actions concrètes, mesurables, ainsi que des stratégies et des moyens à mettre en branle pour sa réalisation. Sur la sécurité, l’éducation, le tourisme … voilà ce que le Premier ministre veut faire. Préoccupations concrètes, réponses concrètes, situations concrètes, solutions concrètes. Sans fard ni artifice, le Chef du gouvernement a commencé sa DPG par camper le décor de notre Sénégal sous Macky Sall où, rappelle-t-il, les défis sont immenses et l’éventail des problèmes assez large.

Plus de 221,4 milliards  FCFA investis dans l’éducation

Le gouvernement du Sénégal va investir, d’ici 2019, plus de 221,4 milliards de FCFA en ressources additionnelles pour la réalisation de 6.369 salles de classe, 4729 blocs administratifs et 2498 blocs d’hygiène, a révélé Mahammad Boun Abdallah Dionne. Ces projets entrent dans le cadre du programme national de résorption des abris provisoires dans les établissements d’enseignement élémentaire, moyen et secondaire général. Selon Dionne, ces efforts consentis par l’Etat vont permettre « l’élargissement des capacités d’accueil, l’extension de la carte éducative et l’amélioration des conditions de travail et d’apprentissage ». Ce montant additionnel, explique le PM, permettra aussi la construction et l’équipement de 99 nouvelles écoles élémentaires, 45 nouveaux collèges, 14 nouveaux lycées, ainsi que la réhabilitation et l’équipement de 263 écoles élémentaires, de 97 collèges et de 6 lycées. « Entre 2012 et 2016, près de 132,6 milliards de FCFA ont été dégagés pour construire et équiper 9.538 salles de classe, 333 écoles élémentaires, 162 collèges de proximité, 21 lycées, 20 blocs scientifiques et technologiques et 12 daaras modernes », a dit le chef du gouvernement. Ce n’est pas tout, la carte scolaire a conduit à un accroissement de 7.481 enseignants dans le public ». M. Dionne a relevé que « plusieurs actions ont aussi été menées pour la correction des disparités régionales par la construction et l’équipement de 200 nouvelles écoles élémentaires dans les 25 départements les moins scolarisés de notre pays, et la construction de 49 collèges clés-en-main au niveau des zones frontalières ». Au chapitre des manuels scolaires, le chef du gouvernement a rappelé que « plus de 8,2 millions de livrets d’activités de français, de mathématiques et d’éducation aux sciences et à la vie sociale, d’un coût de 10 milliards FCFA, ont été distribués gratuitement aux élèves de l’élémentaire ».

430 milliards FCFA de recettes touristiques

Le nombre d’établissements touristiques a connu une « hausse de 7%’’ entre 2014 et 2016, avec des recettes qui sont passées de 342 milliards FCFA à 430 milliards FCFA sur la même période, a révélé le Premier ministre Mahammed Dionne. Au cours de ces trois dernières années, ce secteur a enregistré une hausse de 7% du nombre d’établissements entre 2014 et 2016, de 22 % des capacités en lits‘’, a-t-il dit. Les entrées de touristes sont estimées sur la même période à 1,2 million. Dans le même temps, il a été noté une ‘’ hausse de 26% des recettes touristiques, passées de 342 milliards FCFA en 2014 à 430 milliards FCFA en 2016. Notre cible est d’atteindre 1,5 million de touristes en 2018, et 3 millions de touristes en 2023’’, a-t-il fait savoir. Selon Mahammad Dionne, cet objectif est bien à la portée du Sénégal, parce que les performances actuelles découlent de « mesures fortes, relatives à la baisse des redevances aéroportuaires, à l’érection de la Casamance en zone touristique spéciale d’intérêt national et à la baisse de la TVA à 10% pour le secteur, en sus de nos atouts en termes de stabilité politique’’. Le projet d’aménagement et de restauration des plages de Saly, d’un coût de plus de 35 milliards de FCFA, sera lancé avant la fin de l’année 2017, pour rehausser le potentiel de ce site’’, a annoncé le chef du gouvernement.

Plus de 2 500 Sénégalais rapatriés de la Libye

La traite des migrants a été cœur des débats à l’hémicycle. Sur ce, le Premier ministre a révélé que plus de 2500 jeunes ont, déjà, été ramenés de Libye. ‘’Hier (NDLR : avant-hier) encore, un avion a atterri avec d’autres compatriotes », a informé Mahammad Boun Abdallah Dionne. Qui demande aux parlementaires de comprendre que tout ne peut être montré, publiquement. «Sachez que nous ne pouvons pas exposer certaines choses devant le peuple», dira-t-il. Pour le Premier ministre, le Régime ne pouvait se permettre de traiter ladite question de façon très publique. «Nous n’avons pas besoin de montrer tout ça à la télévision. Nous sommes dans l’action et le Sénégal est en mouvement», décoche-t-il une pique.

20 casernes de Sapeurs-pompiers, 10 Brigades de Gendarmerie  seront construites en 2018

La question sécuritaire n’a pas été en reste. A l’heure où le terrorisme  menace notre pays, le Premier ministre n’a pas manqué d’évoquer la question. Pour faire face à toutes ces menaces, Mahammed Boun Abdallah Dionne rapporte que l’Etat compte augmenter et équiper le nombre de postes frontaliers. Dans un souci de veiller à la sécurité des biens et des personnes, le Pm informe que 15 nouveaux Commissariats à Dakar et dans les régions, une dizaine de Brigades de la Gendarmerie, 20 nouvelles Casernes des Sapeurs-pompiers vont, dès 2018, être construits. Et, sûrement, le Sénégal n’aura plus besoin de l’aide étrangère pour éteindre les incendies, comme ce fut le cas, il y a de cela trois semaines, au Parc Lambaye de Pikine.

M BA

À voir aussi

Procès de Khalifa Sall- réactions de la classe politique

Le procès de l’édile de la ville de Dakar a réuni les forces vives de …

Bamba Fall, Maire de la Médina : « Khalifa Sall ne sera jamais sacrifié »

Bamba Fall, maire de la Médina, un des plus fidèles défenseur de Khalifa Sall s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *