Accueil / ACTUALITES / El Hadj Diouf Veut la place d’Amara

El Hadj Diouf Veut la place d’Amara

El Hadji Ousseynou Diouf, ancien capitaine de l’équipe nationale de football des Lions du Sénégal, s’est déclaré, jeudi, disposé à intégrer le staff de la sélection, en cas de départ de l’actuel encadrement national dirigé par Amara Traoré, fragilisé par l’élimination précoce de ses protégés à la Can 2012. «’Pourquoi pas ? Si demain un entraîneur arrive et qu’il veut que je lui donne un coup de main, ou si mon peuple a besoin de moi, je le ferais», a-t-il déclaré, sur la télévision privée française Orange Sports, répondant à une question de Rigobert Song, ancien capitaine du Cameroun, qui lui demandait s’il était prêt, en cas de départ de l’actuel sélectionneur, à intégrer le staff des Lions. «Je suis en train de passer mes diplômes, j’ai joué au football et j’ai passé toute ma vie dans le football. J’ai joué dans des grands clubs, je sais ce que c’est que le football de haut niveau», a soutenu l’actuel sociétaire de Doncaster, deuxième division anglaise. Commentant l’élimination prématurée des Lions du Sénégal que beaucoup d’observateurs avaient classés parmi les favoris, avant le démarrage de la Can 2012, le double Ballon d’or africain 2001 et 2002 a affirmé que celle-ci était prévisible et était moins liée aux qualités footballistiques des joueurs qu’à celles de leur staff technique. «En sortant l’équipe du Cameroun, ils ont cru qu’ils étaient les meilleurs et l’entraîneur a chopé la grosse tête. Il ne savait pas que le plus dur, c’était de jouer la coupe d’Afrique. Or, la coupe d’Afrique, ce ne sont pas les matches de qualification», déclare-t-il, ajoutant que le problème (des Lions), c’est l’entraîneur et son staff. «Amara Traoré n’a rien fait, il n’a entraîné que la Linguère de Saint-Louis, ce n’est pas de sa faute», a affirmé El Hadji Ousseynou Diouf qui estime que, contrairement à l’actuelle génération, celle de 2002 avait un entraîneur «qui savait tirer le meilleur de chaque joueur».

KOGNE-BI/REWMI QUOTIDIEN

À voir aussi

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …

Amnesty dénonce des atteintes aux droits humains, le ministre de la justice parle d’un « rapport pas crédible »

Le rapport 2017-2018 d’Amnesty international sur la situation des droits de l’homme au Sénégal relève …