SOCIETE

El hadji Fansou Bodian : l’Ombre cachée de la Paix en Casamance

  • Date: 10 juin 2015

 Depuis l’avènement de la crise armée en Casamance en 1982, des bonnes volontés se sont investies pour instaurer la Paix dans cette partie du pays. Le vénéré marabout de Bignona, El hadji Fansou Bodian, en fait partie. Le saint-homme a sillonné, sans tambour ni trompette, toutes les bases rebelles de la région pour faire humer la fumée du calumet de la Paix. Des avancées notoires dans ce dossier, avec l’accalmie de ces trois dernières années, sont dues  à son entregent.

Il est un véritable pionnier de la paix en Casamance. Le vénéré marabout du département de Bignona, El Hadji Fansou Bodian, connu pour son amour de son terroir, n’a jamais souhaité voir une localité secouée par une quelconque crise. Et tout reste dans le souci du respect des piliers de l’Islam, sa raison d’être. Mais malheureusement, la Casamance, sa région natale, est plongée, depuis 1982, dans un conflit armé qui oppose le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) à l’Etat du Sénégal. Un conflit qui, pour rappel, a fait plusieurs victimes, toutes ethnies confondues. En plus des disparus, un nombre important d’habitants a perdu beaucoup de biens (terres, champs, bétails, etc.). Ayant constaté tous ces dégâts, dont les victimes sont pour la plupart des innocents, le marabout a pris son bâton de pèlerin et s’est fortement impliqué dans la recherche de la paix en Casamance. C’est ainsi qu’il a, plusieurs fois, rencontré, dans le maquis, les chefs d’Atika : Salif Sadio, César Atoute Badiate, Kompasse Diatta, Lamarana Sambou, Ousmane Niantang Diatta, Paul Aloukassi Bassène, entre autres, sans tambour ni trompette. Le sacrifice de cet homme de Dieu, au prix de sa vie et de son honneur, n’est simplement qu’un engagement pour une Casamance de paix et de prospérité. Le guide spirituel a toujours soutenu que : «Nul ne peut respecter les piliers de l’Islam dans une localité où règne la violence.»  Et c’est pour cette raison qu’il n’a jamais cessé de se donner corps et âme pour le retour de la paix en Casamance. Lors de ses prêches des Vendredis, pendant les grands événements religieux, comme les Gamous, le vénéré marabout a toujours invité au dialogue, au pardon, à la réconciliation et à l’unité pour une Casamance de paix.

Vu son engagement sur ce dossier, le Mfdc, de commun accord avec l’Etat du Sénégal, l’a choisi, aux côtés du Cardinal Théodore Adrien Sarr, comme médiateurs, dans le cadre des négociations de paix en Casamance. Depuis lors, plusieurs avancées sont notées, comme cette nette accalmie que vivent les populations de la région sud depuis ces trois dernières années. Celle-ci est d’ailleurs saluée à sa juste valeur par l’ensemble des observateurs de la crise armée en Casamance. Et malgré ces avancées, le marabout poursuit la médiation entre les deux parties.

Abdourahmane DIALLO

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15