consiler

El Hadji Hamidou Kassé, conseiller spécial du président de la République : ‘’ L’opposition n’a que deux combats : la libération de Karim Wade et la démission du ministre de l’Intérieur( …) ‘’Djibo Ka n’est pas venu pour soutenir l’APR, mais le chef d

L’agressivité notée dans le discours de l’opposition sénégalaise depuis quelque ne semble nullement ébranler El Hadji Hamidou Kassé, conseiller spécial du président de la République. Invité de l’émission ‘’EN APARTE’’ sur actusen.com, ce responsable de l’APR, parti au pouvoir, pense que l’opposition livre son baroud d’honneur. ‘’Elle n’a que deux combats actuellement : la libération de Karim Wade et la démission du ministre de l’Intérieur’’. Deux combats perdus d’avance, selon lui, puisque, pour le premier combat, la justice a déjà rendu son verdict ; et pour le second, il convoque le cas du ministre Ousmane Ngom qui, malgré son appartenance au PDS, à l’époque, a organisé la présidentielle e 2012 qui a abouti à une alternance politique. Pour autant, l’ex président du Comité scientifique du XV sommet de la francophonie n’est pas fermé par rapport à cette opposition. Contrairement à certains de ses camarades qui ne veulent pas voir, même pas en photos, des transhumants, El Hadji Kassé pense que le président Macky Sall est obligé de prendre en compte toutes les catégories de la population. Y compris Djibo Ka. Plaçant la venue du leader de l’URD dans le cadre de la ‘’mobilité des acteurs politiques’’, il nuance : ‘’Djibo Ka n’est pas venu pour soutenir l’APR, mais le chef de l’Etat’’, nuance-t-ile lui parlez surtout pas d’éthique. Car, le conseiller spécial du président trouve que c’est un ‘’concept galvaudé’’. ‘’La politique est un jeu de composition et de recomposition’’, dit-il.

Répondant à l’économiste Moubarak Lo qui, dans cette même émission, estimait que le ‘’Sénégal ne bouge pas’’, El Hadji Kassé trouve cette sortie malheureuse. ‘’C’est quand même incroyable qu’il soit directeur de cabinet du président de la République pendant autant de temps et qu’il attende de sortir pour parler du Sénégal qui bouge et qui bouge pas’’, déplore-t-il.

S’agissant des remous au sein de la coalition Benno Bok Yakaar, El Hadji Kassé pense qu’il n y a pas péril en la demeure et espère que le candidat du Parti socialiste sera le président Macky Sall à la prochaine présidentielle

Autres questions abordées par notre invité, c’est la situation économique du pays, le crash de l’avion Sénégalair, le fonctionnement de l’APR.

Entretien à bâton rompu avec Daouda Gbaya actusen.com

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …