Accueil / POLITIQUE / El Hadji Issa Sall sg du pur « Si la majorité électronique vote la loi sur le parrainage… »

El Hadji Issa Sall sg du pur « Si la majorité électronique vote la loi sur le parrainage… »

Le secrétaire général du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR), et honorable député, a été l’invité du Grand Oral. Devant Fatou Thiam Ngom sur les ondes de la 97.5 Rewmi FM, El Hadji Issa Sall est revenu sur la question du parrainage, entre autres sujets d’actualité.

Le débat sur le parrainage est loin de connaître son épilogue. Invité du Grand Oral sur les ondes de la radio Rewmi FM, El Hadji Issa Sall est revenu sur la question. A l’en croire, leur position est tellement claire. « Faisant partie de la concertation, nous nous sommes retirés quand on a vu qu’ils voulaient nous imposer le parrainage. Nous sommes contre aujourd’hui et nous serons contre demain. Nous sommes contre parce que vous n’attendez pas quelques jours des scrutins pour changer les règles du jeu. Nous ne sommes pas d’accord parce que nous nous sommes rendu compte aussi que techniquement, ce n’est pas faisable. A supposer que nous ayons 10 candidats. Vous allez avoir 10 candidats et chacun devra donner 10.000 signatures. Il faut vérifier ces signatures pour voir leur conformité et voir l’existence de ces parrains au niveau du fichier», a-t-il déclaré. Avant de continuer : « le problème ne se pose pas quant à regarder l’existence du parrain au niveau de ce fichier, encore que le secret de vote est tout de suite faussé. Mais ce qui est impossible, c’est de vérifier les signatures. Il faut dire que ce que nous faisons au Sénégal, on ne le fait nulle part au monde (…). Ça c’est un parrainage citoyen ce qui fait que c’est impossible. Ce n’est pas uniquement le Sénégal. Vous donnez ça à quelqu’un qui s’occupe de l’informatique sur le plan international, il ne pourra pas résoudre ce problème. Car ça procède de la graphologie d’une part, mais aussi de l’intelligence artificiel, la reconnaissance de forme. C’est des choses qui ne sont pas encore éprouvées en informatique. Je sais que ceux qui entourent le Président sont pour la plupart des juristes. Ils proposent des choses et, techniquement, ils ne savent pas comment concrétiser ces choses.

Par ailleurs, le Président de la République va tout faire pour éliminer ceux qui seront potentiellement en face de lui. Vous voyez qu’il a commencé déjà à emprisonner certains probables candidats. Il a sorti le parrainage et avec la majorité électronique à l’Assemblée nationale, cette loi risque de passer. Mais elle est anticonstitutionnelle ». El Hadji Issa Sall a aussi soutenu que cette fois-ci, le conseil constitutionnel ne peut pas se débiner pour dire moi je suis incompétente. Et si par extraordinaire la loi est votée, dit-il, ils vont faire un recours au niveau du conseil constitutionnel pour dire que cette loi est anticonstitutionnelle. S’agissant de celui qui sera le candidat du PUR lors de la prochaine élection présidentielle, il a renseigné que le moment venu, le parti dira la personne la plus indiquée à être leur candidat. Toutefois, il n’exclut aucune alliance, mais ne se focalise pas sur telle ou telle autre personne.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Désordre, empoignade, bouderie Récit d’une journée surréaliste à l’Hémicycle

Le vote du projet de loi sur le parrainage a transformé l’Assemblée nationale en cour …

Me Amadou Sall : «Macky brule le pays» 

Il était 13h quand Me Amadou Sall est arrivé devant le  commissariat de police de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *