Accueil / POLITIQUE / El Hadji Malick Gakou sur les ralliements de progressistes au Sénégal au Grand parti «il n’est pas exclu que que les 2% qui restent vont nous rejoindre»

El Hadji Malick Gakou sur les ralliements de progressistes au Sénégal au Grand parti «il n’est pas exclu que que les 2% qui restent vont nous rejoindre»

Dans son duel avec son ancien mentor, El Hadji Malick Gakou est insatiable. En conférence de presse, hier, après qu’il a effectué une razzia dans les rangs des progressistes à Guédiawaye, le leader du Grand parti «Suxali Senegaal» a dit ne pas exclure que les 2% qui restent à l’Alliance des forces de progrès (Afp) le rejoignent.

Le leader du Grand parti «Suxali Senegaal», El Hadji Malick Gakou, dont l’opération «Tokhu» tourne à plein régime, compte porter l’estocade à son ancien mentor, Moustapha Niasse.

«Il n’est pas exclu que les 2% qui restent vont nous rejoindre», a-t-il dit, hier, à l’occasion d’une conférence de presse qu’il animait à son domicile, dans son fief de Guédiawaye.

Cette déclaration de l’ancien ministre du Commerce fait suite aux ralliements que son parti a enregistrés à Guédiawaye.
4 membres du Bureau politique de l’Afp et  98% des conseillers municipaux au niveau de la ville de Guédiawaye et des 5 communes que compte la ville, ont adhéré au Grand parti.

Il s’agit d’Aminata Kanté (maire de Sam notaire), d’Ablaye Mbaye (4e adjoint d’Aliou Sall), Abdourahmane Kane, (1er adjoint au maire de Gounass), Tahir Konaté (1er adjoint au maire de Wakhinane Nimzatt).
Sur sa candidature annoncée à la prochaine Présidentielle, Malick Gakou laisse planer le suspense : «Le parti vient de naître, les instances du Gp ne se sont pas encore réunies sur la question. Le moment venu, les instances appropriées du parti se réuniront et établiront la voie que je vais suivre avec beaucoup de volonté».

Il faut relever que l’ancien N°2 de l’Afp a regretté son absence sur les listes, lors des dernières élections locales.

«Nous avions pris l’engagement de ne pas être candidat. Au-delà du fait de ne pas être candidat, nous avions pris l’engagement de ne même pas figurer sur les listes. J’avais décidé de ne pas être candidat pour respecter mes engagements à soutenir l’équipe municipale d’alors. Au regard des interpellations de la population, je peux considérer que mon point de vue n’était pas partagé par cette population de Guédiawaye. J’avais foi que j’étais sur la bonne direction, mais au regard de tout ce qui s’est passé, je peux dire, avec force et pertinence, que ce fut une erreur de ne pas consulter la population avant de prendre cette décision. Je reconnais, aujourd’hui, que la population avait raison, et que je devais être sur les listes des candidats», a dit M. Gakou.

Share This:

À voir aussi

MOUVEMENT LA REPUBLIQUE EN MARCHE ‘’Un pouvoir d’actions au service des Français du Sénégal’’

Le Mouvement La République En Marche a fait face à la presse hier, pour faire …