téléchargement

Appel au dialogue de Macky- El Hadji Mansour Mbaye souhaite l’adhesion de tous

 El Hadji Mansour Mbaye, Président national des communicateurs traditionnels du Sénégal a lancé un appel à tous les acteurs concernés par le dialogue national, du 28 mai prochain, d’aller répondre massivement au chef de l’État, Macky Sall. En effet, le « sage » reste convaincu qu’il y aura une entente, samedi prochain sur l’essentiel des questions qui seront débattues.  

Président national des communicateurs traditionnels du Sénégal, El Hadji Mansour Mbaye est sorti, hier, de sa réserve. C’est pour se prononcer sur l’appel au dialogue lancé par le président de la République, Macky Sall. En effet, le Président Macky Sall compte ouvrir le dialogue national, le 28 mai prochain, au Palais de la République, en recevant les acteurs de la classe politique, la Société civile, le secteur privé, les organisations de travailleurs, les autorités religieuses et coutumières, entre autres. Sur ce, El Hadji Mansour Mbaye alancé un appel solennel, hier, à tous les acteurs concernés d’aller répondre massivement, le 28 mai prochain, à l’appel du Président Macky Sall pour, dit-il, perpétuer cette tradition bien sénégalaise de se retrouver toujours afin d’échanger sur des questions majeures. « Je suis très content de ce dialogue parce que cela a été mon souhait de tous les jours. Et si je me rappelle bien, nous avons connu que trois (3) dialogues au Sénégal.  Les deux dialogues ont eu lieu sous les magistères des Présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf. En effet, le Président Macky Sall, ˝Président de l’espoir˝, conformément aux volontés de certains Sénégalais, a décidé de tendre la main à l’opposition pour perpétuer cette tradition de discuter sur l’essentiel », déclare le doyen et Président national des communicateurs traditionnels du Sénégal.

El Hadji Mansour Mbaye reste convaincu qu’il y aura une entente, samedi prochain, le jour du dialogue national. « Certainement, les différents acteurs se mettront d’accord sur les points que le chef de l’État va aborder. Ensuite, je leur demande de travailler ensemble pour l’intérêt de la Nation sénégalaise. C’est une date historique et je crois fermement qu’il y aura une entente sur l’essentiel des questions qui seront soulevées », prédit-il. Toutefois, le Président national des communicateurs traditionnels du Sénégal précise que les partis d’opposition peuvent tout de même se présenter contre Macky Sall, lors des prochaines élections, si jamais ils ne partagent pas le même point de vue. « En 2019, chacun sera libre de se présenter contre Macky Sall. Cependant, il y a aussi les élections législatives, en 2017. Si on n’est pas d’accord avec le Président Sall, on est libre de se démarquer pour se présenter contre lui. Mais, on n’en est pas encore là. Je demande à tous les acteurs de se regrouper derrière le président de la République, Macky Sall, pour mettre notre pays sur les rails de l’Émergence », renchérit-il.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …