ECONOMIE

ÉLECTION DES CHAMBRES DE COMMERCE- Une seule liste, un seul candidat

  • Date: 27 mai 2016

 La plateforme du Secteur privé national a fait face  à la presse, hier, afin de dévoiler sa feuille de route pour les prochaines élections des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture prévues au mois de décembre prochain, sur toute l’étendue du territoire national.

 Le Secteur privé national présentera une seule liste et un seul candidat, lors des élections des Chambres de commerce. Cela, dans le but de contribuer à la bonne tenue d’élections crédibles, apaisées et sans contestations. « Dans le cadre de la préparation, l’organisation et la participation aux élections consulaires de Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture, le Secteur privé national s’accorde à présenter une seule liste et un seul candidat qui sera désigné au moment opportun », a fait savoir  Ousmane Sy Ndiaye, Directeur exécutif de l’Unacois Jappo. Selon lui, le Secteur privé national a décidé, dans le cadre des élections de Chambre de commerce, à Dakar et dans les régions, de veiller à la pacification de l’espace économique, d’unir ses forces, coordonner ses interventions et d’agir de concert pour contribuer à la tenue d’élections crédibles, apaisées et sans contestations.

Par la  même occasion, il exhorte le Gouvernement à « tout mettre en œuvre pour la stricte application de la loi, à veiller à la finalisation des réformes relatives à la création de la Chambre d’agriculture, élevage et pêche conformément à l’engagement pris par le Premier ministre, Mohammed Boun Abdallah Dionne, à l’occasion de sa Déclaration de politique générale (Dpg). Sous ce rapport, le Secteur privé national a réitéré sa proposition de rationaliser le dispositif de Chambres de commerce par la création d’une Chambre nationale de commerce, d’industrie et des services, à l’instar de tous les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ». Et de renchérir : « Nous allons vers des élections où il ne s’agit pas d’élire une personne, il s’agit de voter une liste, ce ne sont pas des élections directes, on n’élit pas directement un président de Chambre de commerce. On élit une liste qui en son sein élit un président ».

Les membres de cette institution attirent l’attention des autorités étatiques sur les risques de contestation et de discrédit susceptibles de naître à l’issue des élections consulaires compte tenu des déficits importants relevés dans le décret n° 2003-827 du 10 octobre 2003, portant « l’organisation et le fonctionnement des élections de Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal ». À cet effet, ils soulignent qu’il reste toujours ouverts au dialogue et à la concertation. Le Secteur privé national appelle les acteurs concernés par ces élections à la mobilisation, à la sérénité et à préserver la stabilité des affaires dans la paix sociale au bénéfice du fonctionnement efficace et soutenu de l’économie nationale.

Notons que la plateforme du Secteur privé national regroupe, entre autres, l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Jappo), le Mouvement des entreprises du Sénégal (Medes), l’Association nationale des femmes chefs d’entreprises (Anafes), le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP), la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), les Groupements économiques du Sénégalais (GES).

Khady Thiam COLY

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15