Accueil / POLITIQUE / Election présidentielle : l’opposition forme un front anti-fraude
Mise en page 1

Election présidentielle : l’opposition forme un front anti-fraude

 Le Fpdr a décidé de mettre en place un dispositif anti-fraude électoral, pour empêcher une «confiscation» de la volonté du peuple.

L’opposition est dans les starting-blocks ! Soupçonnant le régime de Macky Sall, de connivence avec l’administration, de «truquer» les échéances électorales futures, Decroix et Cie appellent à un large front anti-fraude qui regrouperait tous les segments de la société, afin d’empêcher la «confiscation du pouvoir». En effet, Decroix et Cie soupçonnent «l’Etat apériste» de mettre  tout en œuvre pour conserver ses privilèges, au mépris des libertés individuelles et démocratiques et use de tous les moyens pour réélire le Président Sall. Et aujourd’hui, révèle le Fpdr, la fraude électorale a radicalement changé de forme. Le bourrage des urnes et les votes multiples étant dépassés, désormais, la fraude s’opère en amont, déballe Decroix. En réalité, dévoile l’opposition, la fraude consiste à faciliter l’accès aux commissions d’instruction de la carte nationale d’identité aux responsables, militants et sympathisants de l’Apr dans une stratégie pensée et coordonnée, sachant que des millions de ces cartes arrivent à expiration avant les élections et qu’elles sont nécessaires pour s’inscrire sur la liste électorale et voter le  jour du scrutin.

Mais ce n’est pas tout : «d’autres méthodes insidieuses et sournoises, comme l’inscription de personnes qui n’ont pas le droit de votes (étrangers et mineurs), sont également à l’œuvre». En atteste, rappellent Decroix et Cie, de multiples cas de fraudes sont déjà décelés, notamment la mise en mouvement, sur l’étendue du territoire et à l’étranger, de commissions d’instruction de la carte nationale d’identité installées dans les permanences et les officines de l’Apr, à l’insu des populations et de l’opposition, faits avérés et dénoncés par l’organe de contrôle et de supervision des élections, en l’occurrence la Cena. Ainsi, le Fpdr invite-t-il l’opposition sénégalaise tout entière, la Société civile et tous les patriotes de tous les bords politiques et aux sans partis, pour une mobilisation sans faille, afin que les élections qui s’annoncent ne soient pas des moments de confiscation de la  volonté du peuple souverain. Pour ce faire, il urge, selon le Fpdr, de mettre en place un cadre vaste et solide pour lutter efficacement contre cette fraude électorale en cours. Face à l’histoire et à l’impérieux devoir de défendre notre patrie, les partis signataires de l’opposition en appellent à la création d’un cadre citoyen de veille et de lutte pour la neutralité de l’Etat organisateur, la transparence et la régularité des élections. A défaut, l’opposition se dit complice d’une situation qui pourrait replonger le pays dans les années les plus sombres de son Histoire : la confiscation du pouvoir par la minorité régnante au Sénégal.

Mouhamadou BA

Share This:

À voir aussi

DIONNE A MASSALIKOUL JINANE- Le PM sollicite des prières pour des Législatives apaisées

A l’occasion de la célébration de l’Aïd El Fitr, hier lundi, le Premier ministre Mahammad …