ELECTIONS DES CHAMBRES DE METIERS  DU 24 JANVIER 2016 LE MINISTRE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE L’APPRENTISSAGE ET DE L’ARTISANAT NE MERITE PAS CES MASCARADES D’ELECTIONS DU 24 JANVIER 2016

  • Category : Confidences
  • By : moussa keita
  • Date : 6 avril 2016

Dans ces 16 dernières années, aucune élection n’est organisée sans des contestations sérieuses.

  • Elections du 27 Avril 2003, Les élections sont reportées à une semaine de la date officielle pour cause, de mauvaise préparation décriée par l’ensemble des artisans. Puis subitement organisée en juillet 2003 a la surprise générale des artisans en plein hivernage et a une semaine du Magal de Touba, ce qui a entrainée le boycott de 3 listes d’opposition au niveau de la région de Dakar.
  • Elections du 22 Novembre 2009 Les élections sont tenues avec 872 cartes professionnelles distribuées gratuitement au niveau de Dakar comme l’atteste le Budget 2010 ou aucune trace de ces cartes ne sont visibles ce qui a entacher sérieusement sa sincérité. L’opposition dépose un recours par l’intermédiaire de son avocat Me Massokhna KANE, ce qui n’a empêché ni la publication des résultats dans le journal officiel, ni l’installation des bureaux des chambres de métiers par les gouverneurs en toute légalité parce que le recours n’est pas suspensif.
  • Enfin les Elections du 24 Janvier 2016 qui se sont révélés être, de NON élections, en ce sens que jusqu’à présent aucune publication des résultats dans le journal officiel n’est faite, ce qui fait, qu’aucune chambre de métiers n’est installée a l’exception de la chambre de métiers de KEDOUGOU installée le 09 Février et DAKAR le 16 février 2016 en violation des articles 43 et 44 du décret 92.1191 qui stipule.

(Ce qui entraine de facto l’annulation pur et simple des élections de ces 2 régions).

Article 43 : – Le délai de cinq (5) jours écoulé, le Gouverneur adresse les résultats des élections au Ministre chargé de l’Artisanat qui les fait publier au journal officiel.

Article 44 : – Dans les quinze (15) jours qui suivent la date de publication des résultats, le Gouverneur de la région convoque l’Assemblée générale pour  l’élection du bureau.

Il est remarquable que dans le secteur de l’artisanat des forces de résistance aux changements se développent chaque fois qu’il est question de progrès.

Quand le secteur peut se targuer d’avoir dans cette décennie un ministre ayant des compétences avérées, une probité morale indiscutable et une humilité qui ne souffre d’aucun doute, il lui appartient de réussir obligatoirement et pour ce faire, point d’état d’âme au risque de tomber au meme niveau que ces prédécesseurs.

COMMUNIQUE DE REUNION DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 AVRIL 2013

Le Conseil des Ministres délocalisé, en sa huitième session, s’est réuni le jeudi 25 avril 2013, à l’hôtel de ville de Tambacounda, sous la présidence du Chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Macky SALL.

Concernant l’Artisanat

…. Le Chef de l’Etat a ensuite abordé la question du développement de notre artisanat, dont il a souligné l’importance, dans la vie nationale en termes d’emplois, de symbole pour la conservation du savoir-faire séculaire national et d’accompagnement au dynamisme touristique.

  • A cet égard, et dans le cadre d’une option de repositionnement stratégique de ce secteur, le Président de la République a engagé le Gouvernement, en concertation avec les acteurs concernés, à élaborer, d’ici fin juin 2013, uneStratégie Nationale de Développement de l’Artisanat (SNDA), qui devra assurer la promotion des entreprises artisanales dans chaque région. La définition d’un nouveau cadre de référence pour une plus grande cohérence dans la formulation et la mise en œuvre de la politique gouvernementale de l’artisanat.
  • Le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’initier, dans les meilleurs délais, la réforme des Chambres des Métiers, en vue de les transformer en institutions pivots de la relance de l’artisanat.Dans le même élan, il a proposé  une révision des missions de l’Agence de Promotion et de Développement de l’Artisanat, pour mieux répondre aux attentes globales du secteur et construire un artisanat économiquement dynamique et porté par des mécanismes de promotion et de financement adéquats….

Notre question fondamentale c’est : qui est ce qui bloque cette directive présidentielle ? Qui nous aurait épargné ces mascarades d’élections qui nous aurez  projetés dans la vision de son excellence Monsieur le Président de la République.

Trois (3) ans après l’expression de cette volonté politique présidentielle, il est opportun de s’interroger sur l’état d’avancement des axes stratégiques décliné lors de ce conseil des ministres de Tamba : L’évaluation des recommandations du 22 décembre 2014 et la réunion présidentielle Il s’avère indispensable de continuer le processus de concrétisation des mesures du conseil des ministres de Tamba jusqu’à son terme en levant tous les blocages de quelque nature que ce soit et quelqu’en soit l’auteur.

 L’artisan que nous sommes ne cherche pas loin, il puise dans le registre des souvenirs vécus.

Amdy Moustapha THIAM

Elu Chambre de Métiers de Dakar

Candidat a l’élection du 24 janvier 2016

Président de la Confédération Nationale

des Organisations Patronales Artisanales (CONAPO)

thiamamdymoustapha@gmail.com

 

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15