Accueil / ACTUALITES / Elections législatives 2007 : Les investis du Sopi font bloc pour reconquérir Thiès

Elections législatives 2007 : Les investis du Sopi font bloc pour reconquérir Thiès

Les libéraux de la Cité du rail semblent avoir tiré les leçons de la dernière présidentielle. Ils ne sont pas restés les bras croisés en attendant les fonds du parti pour démarrer leur campagne électorale. Les instances jeunes et adultes ont fini de mettre en place leur comité électoral et n’attendent plus que le coup de gong pour se lancer dans la campagne. Mais déjà, dans l’ensemble du département, on sent comme une sorte d’union sacrée entre les candidats investis à la députation.

Source : Walfadjri
Une union qui se traduit par des actions menées de concert aussi bien dans le département que dans la commune pour une pêche intensive aux voix. C’est dans ce cadre que s’inscrit la rencontre à laquelle Fama Diakhaté, épouse d’un des investis, Masseck Guèye de Kayar, vient de les convier. Ladite rencontre s’est voulu le lancement d’un programme dénommé Initiative pour le reconquête du département de Thiès. Elle a eu pour théâtre le quartier keur Mame El Hadji, fief du ministre de la Santé investi lui aussi sur la liste nationale du Pds.

Le programme Initiative pour la reconquête du département entend tout mettre en œuvre pour convaincre les Thiessois à soutenir la candidature de leurs frères investis. C’est-à-dire, au-delà des appartenances politiques et idéologiques, privilégier le vote affectif. Car, estime Fama Diakhaté, il serait une erreur de suivre les partis qui ont décidé de boycotter les élections. Le respect de ce mot d’ordre ne pourrait, de son avis, déboucher que sur un isolement du département de toutes les instances de décision pendant au moins cinq ans. Aussi appelle-t-elle ses concitoyens à se solidariser, en dehors de toutes considérations, avec les investis libéraux du département.

Un appel qui semble être entendu si l’on en juge l’appui que le Rassemblement pour le développement de Keur Mame El Hadji (Radek) qui se veut un mouvement apolitique a décidé, par la voix de son président, d’apporter au dit programme. Cette approche est aussi partagée par Me Pape Bassel, secrétaire général de la fédération rurale et candidat à la députation. Pour lui, ce qui s’est passé pendant la présidentielle n’est qu’une erreur à éviter à tout prix. Aussi demande-t-il aux Thiessois de la commune de décrypter le message que vient de leur lancer le président Wade à travers ces investitures. Et d’estimer que les Thiessois ne vont plus accepter que l’on se serve d’eux pour assouvir des intérêts crypto- personnels. Le seul intérêt qui vaille aujourd’hui est, selon lui, celui de la région et il doit primer sur tout.

Même son de cloche du côté de Masseck Guèye qui est d’avis que les Thiessois ne peuvent ni ne doivent accepter d’être instrumentalisés pour un combat qui n’est pas le leur. Mais aussi qu’en politique, il ne s’agit pas d’un Fan’s club qui roule pour un seul homme que l’on idolâtre. Il s’agit, pour lui, d’un jeu d’intérêt et celui des Thiessois doit être dans leur présence à l’Assemblée nationale pour une prise en charge effective de leurs aspirations. Les mêmes sonorités viendront de la candidate de l’Ujtl, Ndèye Amy Dioum, qui a lancé un appel aux jeunes. Et à l’instar du président du comité électoral Meïssa Dieng, elle dira que non seulement la liste sopi doit sortir majoritaire des prochaines élections législatives, mais que Thiès se doit de relever le défi de la participation en atteignant un taux de participation d’au moins 75 % des inscrits. C’est, dira-t-elle, la seule façon de montrer au président Wade que Thiès adhère à sa cause.


À voir aussi

Go: la cicatrice de ‘’Tarik Karem’’

Dans l’affaire Tariq Ramadan, accusé de viol sur deux femmes, normalement ce n’est pas d’une …

Le communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 21 février 2018

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 21 février à 11 …