POLITIQUE

Élections législatives de 2017, rapprochement APR-PDS… LE PS FAIT ALLÉGEANCE À BENNO

  • Date: 9 juin 2016

En tant que « républicain », le Parti socialiste (Ps) respecte les prérogatives du chef de l’État, Macky Sall, notamment l’article 47 de la Constitution qui lui donne la possibilité de gracier qui il veut, après épuisement de la procédure. L’annonce a été faite hier, mercredi 8 juin par le porte-parole dudit parti, en marge de la réunion du Secrétariat exécutif national. Interpellé sur le supposé rapprochement entre le PDS et l’APR, Abdoulaye Wilane a indiqué que le Ps est prêt à tous les cas de figure, tout en réaffirmant son encrage dans Benno Bokk Yaakaar. Mieux, le PS ira aux Législatives 2017 sous la bannière de BBY.

Le Parti socialiste (Ps) est et reste dans la coalition présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (Bby), quelles que que soient les tentatives de rapprochements supposées ou réelles entre l’Alliance pour la République (Apr) et le Parti démocratique sénégalais (Pds).

De toutes les façons, « le Parti socialiste est prêt à tous les cas de figure ». Ce sont là les assurances du porte-parole de ladite formation politique hier, mercredi 8 juin, en marge de la réunion du Secrétariat exécutif national qui s’est déroulé sans le maire de Dakar, Ababacar Khalifa Sall et l’édile de Podor, Me Aïssata Tall Sall.

En effet, Abdoulaye Wilane a clairement indiqué que « le compagnonnage entre le président de la République et toutes les composantes de Benno Bokk Yaakaar reste plus que jamais d’actualité, solide, sincère, et uniquement tourné vers l’intérêt des sénégalais ». Mieux, le maire de Kaffrine a informé que le Ps ira aux élections législatives avec ladite coalition.

Une déclaration qui vient couper court aux nombreuses spéculations sur la possible sortie du Ps de la coalition majoritaire, suite aux manœuvres de retrouvailles entre le parti au pouvoir et la formation de l’ancien chef de l’État, Abdoulaye Wade.

Sur ce point précis, l’édile socialiste de Kaffrine a tenu à préciser que les « Socialistes » tiennent à la souveraineté de leur parti et des autres formations politiques. Partant de ce fait, il a indiqué que « chaque parti a le droit de se massifier, de chercher à parler avec telle ou telle formation politique ». Ainsi, se prononçant sur la suite à donner au dialogue national entamé, il a soutenu que « si les idées de départ, les convictions, les intentions qui nous y avaient conduits restent toujours en vigueur, nous souhaitons qu’il continue dans la sérénité ».

Dans le même sillage, et en rapport avec l’éventuelle grâce présidentielle pour Karim Wade, d’ici la fin de l’année, Abdoulaye Wilane estime que le chef de l’État, Macky Sall « est dans son droit ». Convoquant en effet l’article 47 de la Constitution, M. Wilane trouve incompréhensible que dans un État de droit, les gens s’offusquent d’une telle éventualité. Pour lui, « la grâce appartient exclusivement au président de la République et il n’y a pas de préalable possible à la grâce ».

Profitant de l’occasion, M. Wilane a informé que dans le courant de ce mois de juin, le Bureau politique, ainsi que le Comité central se réuniront pour non seulement évaluer la participation du parti au référendum dernier, mais aussi pour se projeter vers les échéances à venir.

Dans un tout autre registre, notamment la crise scolaire, le Ps s’est réjoui la prouesse des médiateurs, tout en félicitant et encourageant l’ensemble du corps enseignant. Toutefois, il demande au chef de l’État, Macky Sall, ainsi que toutes les forces vives à un patriotisme pour « bien sauver l’année scolaire ».

Mais, poursuit-il, « une fois que nous aurons réglé ce problème, nous devons travailler à une solution durable ». Sur un autre registre, les « socialistes » disent se réjouir du dénouement de la crise entre le Sénégal et la Gambie. Pour autant, selon M. Wilane, le Ps réitère sa position, à savoir celle d’accélérer tout ce qui favorise le contournement de la Gambie, sans oublier la question de la traversée du pays de Yahya Jammeh.

Sud quotidien

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15