abdoulaye-wade-1-1-150x150

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES- Me Wade, tête de liste du Front de l’opposition

 Ils se sont accordés à faire de Me Wade leur tête de file aux prochaines législatives. Il ne resterait que l’aval du Maire de Dakar pour finaliser la proposition. C’est Macky Sall qui va apprécier en fédérant par des erreurs politiques élémentaires la force de ses adversaires. Un amateurisme qui risque de lui couter cher.

Il leur aura rendu la tâche facile. Le président de la République a créé en toute inintelligence politique, les conditions appropriées pour son opposition. Les plus tenaces qu’en compte le landerneau politique prennent, maintenant, le thé ensemble. Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, Abdoulaye Baldé, Pape Diop, Malick Gackou, Cheikh Bamba Dièye et dans une moindre mesure Khalifa Sall fédèrent, aujourd’hui, leurs forces pour aller ensemble aux élections législatives, l’année prochaine. Et comme tête de liste, les plénipotentiaires des différentes chapelles politiques s’accordent sur le choix de l’ancien chef de l’État, Abdoulaye Wade. Une terreur pour Macky Sall si un tel scénario se produisait. L’effet Wade ravagera tout sur son passage. Il a ce don et les capacités politiques pour une telle entreprise. Ses suivants, de par leur posture régionale, restent des poids lourds dans leurs localités respectives et même au-delà. Une donnée non prise en compte par les cerveaux de l’Apr à l’analyse de leurs différentes sorties sur la mort de l’opposition.

La dernière en  date est celle de Mimi Touré. C’est dire que rien n’est encore joué pour l’Apr qui bombe toujours le torse avec les résultats du référendum. Une élection pipée d’avance et dont le résultat n’aura surpris personne. Tout le contraire pour cette compétition parlementaire où l’opposition a le temps de se préparer, avec un Général Wade, dont le retour annoncé, donne déjà l’insomnie aux tenants du pouvoir. Seul bémol, dans cette unité d’action et de listes communes, Khalifa Sall. Ce dernier qui a bravé la décision de son parti en votant Non, tarde à se prononcer. Mais, il est quasi certain, que le Maire de Grand-Yoff et actuel chouchou des socialistes a déjà posé les jalons d’un départ dont l’acte 1 est perceptible depuis fort longtemps. Reste maintenant à savoir les conséquences d’une telle unité pour Macky Sall et ses alliées. Au travail !
Pape Amadou Gaye

Voir aussi

mame mbaye niang

SORTIE DE MAME MBAYE NIANG CONTRE ALIOU SALL- Un lieutenant de Mimi Touré exige sa démission

La sortie du Ministre de la Jeunesse, dans un quotidien de la place, continue d’alimenter …

Open