Accueil / Education / ELÉMENTAIRE : PLAIDOYER POUR LA SUPPRESSION DU SYSTÈME ’’ZÉRO REDOUBLEMENT’’

ELÉMENTAIRE : PLAIDOYER POUR LA SUPPRESSION DU SYSTÈME ’’ZÉRO REDOUBLEMENT’’

Les mauvais résultats notés à l’examen du Certificat de fin d’étude élémentaire (CFEE) sont une conséquence du système de zéro redoublement qui laisse les élèves passer en classe supérieure sans le niveau, a estimé lundi à Fatick, Bouna Diouf, président de l’Union régionale des associations des parents d’élèves.

’’Je ne m’attendais pas à ces résultats là et nous sommes à la traine depuis 2012. Aujourd’hui, on est à 26,97% de réussite, cela veut dire que nous avons près de 75% d’élèves sur la touche’’, a-t-il dit après la délibération du CFEE.

L’académie de Fatick a enregistré 26,97% de taux de réussite à l’examen du Certificat de fin d’étude élémentaire (CFEE), a annoncé lundi Mandogou Sarr, l’inspecteur d’académie, faisant état d’une ’’contre-performance’’ due à la réforme en cours dans le système éducatif.

Pour l’Union régionale des associations des parents d’élèves, ’’ces résultats sont dus à plusieurs facteurs notamment le passage automatique en classe supérieur’’.

Il a décrié ce système, notant que les élèves ’’passent automatiquement en classe supérieure sans pour autant avoir le niveau’’.

’’Il faut tout faire pour avoir moins de 10% de redoublants. Ce n’est pas possible. Les élèves qui n’ont pas la moyenne, il faut qu’ils soient retenus en classe pour qu’ils puissent reprendre’’, selon M. Diouf.

Pour le président de l’Union régionale des associations des parents d’élèves, ‘’il est obligatoire de revenir sur le système de zéro redoublement qui laisse les élèves traîner des lacunes du CI jusqu’ en classe de CM2’’.

À voir aussi

Vol de la bourse des étudiants : Les curiosités d’une affaire troublante

Malgré l’arrestation rapide de deux suspects, l’affaire du vol à la régie de paiement des …

Année scolaire 2016/2017- chute des taux de réussite, déficit des intrants de qualité, fuites et fraudes… Radioscopie d’une école en déperdition

L’année scolaire 2016/2017 a été relativement stable, sans perturbations récurrentes. Cela devrait être une année …