Accueil / FAITS DIVERS / Elle l’injurie, et atterrit à Rebeuss

Elle l’injurie, et atterrit à Rebeuss

Les problèmes entre propriétaires et locataires sont récurrents. Surtout à Dakar. Cas de cette affaire opposant une dame du nom d’Oulimata Guèye à son locataire, Joseph Baraya. Sentant l’avoir dans ses filets, la dame commence à créer des problèmes au marabout pour le pousser à sortir de sa maison. En complicité avec la nommé Mboulé Ndoye, Oulimata Guéye se met à taxer le marabout de violeur, en l’injuriant et en coupant l’électricité du locataire. Conséquence : une plainte pour injures publiques au commissariat des Parcelles assainies. Entendue, Oulimata Guéye a été en garde-à-vue du 13/07/2007 au 15/07/2007. Le dossier est transmis au procureur de la république.

Source l’Office
Joseph Baraya né le 30/08/1972 à Ziguinchor, de Aly et de Basaly Seydi, marabout domicilié à Yoff Tonghor, avait sollicité les services d’un courtier le 08/06/2007 pour un appartement à Yoff Tonghor. Ainsi, le courtier Thiam l’a mis en rapport avec la nommée Oulimata Guéye, qui lui a loué un appartement avec un salon, deux chambres, une cuisine, mais sans toilettes. Etant acculé, le plaignant accepte l’appartement, à cent mille francs. Avant son déménagement, la femme du plaignant donne à Oulimata deux mille francs, et le couple aménage 13/06/2007. Au début, Oulimata Guéye, propriétaire de l’appartement, avait des bons rapports avec le couple ; ils partageaient même des repas, déclare le plaignant à l’enquêteur. Deux jours après leur arrivée, la propriétaire sollicite les services du couple. « En effet, sachant qu’elle a une mauvaise réputation, j’ai avisé ma femme », soutient le plaignant. Et d’ajouter que, « dès lors, elle a commencé à me créer des problèmes, en allant nous convoquer à la gendarmerie pour demander notre expulsion ». Mais les injures ont continué à pleuvoir, avec la complicité d’une certaine Mboulé Ndoye… « Elle est allée jusqu’à couper l’électricité de l’appartement, en disant que nous allions sortir », se plaint Joseph Baraya à la police. N’en pouvant plus, le sieur Joseph Baraya s’est rendu au commissariat des Parcelles assainies pour déposer une plainte contre la dame Oulimata Guèye, pour injures publiques et tapages nocturnes. Interpellée sur les faits, la dame Oulimata Guéye a reconnu effectivement avoir loué un appartement au sieur Joseph Baraya, à cent mille francs. Selon elle, le locataire s’est installé avec sa femme le 13/06/2007. Au début, dit-elle, leurs relations étaient au beau fixe. Et le mise en cause de confirmer que le locataire lui avait donné deux cent mille francs comme caution, et un mois d’avance. S’exprimant sur leur conflit, la mise en cause explique que le locataire ne lui avait pas dit qu’il était un marabout. Conséquence, sa maison refusait du monde tous les jours, une situation qu’elle ne pouvait accepter. « Au départ, je l’avais branché sur mon compteur, mais ne l’acceptant plus, je l’ai coupé puisqu’il doit quitter ma maison », déclare la mise en cause. Et la dame de préciser que c’est une certaine Mboulé Ndoye qui lui a dit que le sieur Joseph avait violé sa fille… Après l’expiration de sa garde-à-vue le 15/07/2007, l’affaire a été transmise au procureur de la république.


À voir aussi

Cité Claudel: Il tabasse la prostituée qui n’a pas satisfait sa libido

Une histoire de plaisir a failli virer au drame à la cité Claudel. En effet, …

Bamba Ndiaye a été jugé hier

Ahmadou Bamba Ndiaye, le meurtrier de sa femme Bigué Ndao a été jugé hier au …