10198705-16637084-1

Elle ne voulait pas d’enfant, elle en a finalement seize

« J’avais juste d’autres plans pour ma vie et je n’étais pas vraiment intéressée par les enfants ni par le mariage », raconte Jeni Bonell au Daily Mail.  Tout change lorsqu’elle rencontre son mari, Ray, l’ainé de 6 enfants. « Il a réussi à me persuader d’en faire deux. Après, c’est moi qui ai demandé d’en faire un troisième ». Il y en a eu un troisième puis un quatrième… et même un seizième! Aujourd’hui, ils envisagent même encore d’agrandir la famille. « Nous avons eu sept fausses couches au fil des années. Une fois que tu en perds un, tu comprends à quel point un enfant est une bénédiction ». Une bénédiction qui nécessite un peu d’organisation. Rien que la liste de courses de la famille Bonell a de quoi en décourager plus d’un. Chaque semaine, c’est ainsi 17 bouteilles de 3 litres de lait et 14 boites de céréales qui sont nécessaires pour le petit déjeuner. Au final, la mère de famille repart avec deux grands caddies pour un total de plus de 400 euros. Au niveau de la lessive également, il faut s’accrocher. C’est environ 30 kg de linge dont doit s’occuper Jeni tous les jours. Pour emmener les enfants à l’école, ils utilisent un ancien bus scolaire. Bien entendu chaque enfant doit participer à la vie de la maison. « Maman et papa ne peuvent pas tout faire, ils ont chacun leur tâche et ils aident tous », conclut-elle.

Voir aussi

arton157530

UNE EXPOSITION DE 125 FIGURES NOIRES EN OCTOBRE, UNE INITIATIVE DE LA GALERIE YASSINE

La galerie Yassine annonce organiser à partir du 28 octobre prochain une exposition de 125 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *