Accueil / ECONOMIE / Émergence d’une agriculture moderne et compétitive : Lancement du Programme de Développement des marchés agricoles

Émergence d’une agriculture moderne et compétitive : Lancement du Programme de Développement des marchés agricoles

Le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire Farba Senghor a procédé à la cérémonie officielle de lancement du Programme de Développement des marchés agricoles au Sénégal (Pdmas). Un programme qui s’inscrit dans la stratégie nationale de réduction de la pauvreté.
« Le Pdmas soutenu aussi bien par la Banque mondiale que par l’Acdi va très certainement créer les conditions favorables à l’émergence d’une agriculture moderne et compétitive et cela rejoint la vision du président de la République, Abdoulaye Wade qui a créé le Plan Reva, dont les principaux piliers sont la création de pôles d’émergence agricoles », a déclaré au cours de la cérémonie de lancement officiel dudit programme le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire, M. Farba Senghor.

Selon M. Senghor qui avait à ses côtés l’ambassadeur du Canada au Sénégal, le représentant de la Banque mondiale et le directeur général dudit programme, cela traduit l’engagement des autorités et des partenaires privés à cibler à l’échelle nationale l’investissement privé pour l’innovation dans le secteur agricole à vocation commerciale.

« Nous sommes convaincus que dans sa conception finale et dans sa mise en œuvre, le Pdmas fournira des réponses nouvelles justes et durables pour un retour vers l’agriculture. C’ est une des préoccupations majeures du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade et de nos partenaires en premier lieu l’Acdi et la Banque mondiale », a-t-il assuré. Il a salué et remercié tous les partenaires au développement, dont l’Afd et l’Usaid, « pour leur présence utile et significative » dans toutes les actions qui sont en train d’être menées au Sénégal pour le développement de l’agriculture et de la lutte contre la pauvreté. Il a remercié le gouvernement canadien pour la coopération diversifiée et multiforme entre le Sénégal, la Banque mondiale et pour les actions concrètes qu’elle est en train de poser au Sénégal.

Pour sa part, Mme l’ambassadeur du Canada, a estimé que « le Pdmas est un programme important qui se donne comme mission de créer les conditions favorables à l’émergence d’une agriculture marchande, moderne et compétitive au niveau international et qui contribuera à accroître les revenus des opérateurs économiques et des petits producteurs ».

En paraphant les autorités sénégalaises et celles de la Banque mondiale, elle a dit que le Canada s’engage à contribuer à la mise en œuvre du Pdmas à hauteur de 19 millions canadiens, soit environ 8 milliards F Cfa, a-t-elle précisé.

Cette contribution canadienne va porter sur les composantes relatives au développement de l’irrigation privée et des exportations d’une part et d’autre part à l’amélioration de conditions de mise en marché et des produits agricoles au Sénégal.

Selon Mme, l’ambassadrice, les trois axes transversaux de la coopération canadienne sont l’égalité entre les hommes et les femmes, la gouvernance et l’environnement qui s’appliquent de façon très pertinente au développement de l’agriculture et de l’entreprenariat paysan. Dans le volet entreprenariat paysan, cette intervention vise à accroître le revenu des producteurs en soutenant la production pour qu’elle soit suffisante et de meilleure qualité. Le Pdmas qui rejoint la politique du Canada à soutenir le développement du secteur privé, la promotion et la préservation de l’environnement est une belle illustration de l’engagement de bailleurs à respecter les principes clés pour une agriculture efficace.

Le chargé du Pdmas au niveau de la Banque mondiale a estimé que les objectifs qui sont assignés aujourd’hui au Pdmas peuvent aller au-delà de nos espérances.


À voir aussi

Monnaie unique Cedeao 4 chefs d’Etats à Accra pour accélérer le processus

Accra, la capitale ghanéenne, accueillera ce 21 février 2018 une importante rencontre où prendront part …

Fonction publique sénégalaise Une hausse de 5,3 milliards FCFA de la masse salariale en décembre 2017

La masse salariale de la Fonction publique sénégalaise a connu une augmentation de 5,3 milliards …