Accueil / ECONOMIE / Emploi salarié : Le secteur a progressé de 9,4% à fin juin 2018

Emploi salarié : Le secteur a progressé de 9,4% à fin juin 2018

L’emploi salarié a progressé de 9,4% à fin juin 2018, principalement tiré par le secondaire avec 15,6% sur une base annuelle. Contrairement au rythme trimestriel, le secteur moderne s’est replié de 2,3% car les effectifs ont reculé aussi bien dans le secondaire que dans le tertiaire.

 Le nombre de salariés dans le secteur secondaire a baissé de 4,1%, entre les deux premiers trimestres de 2018, apprend-on de la note de conjoncture d’Août de la Direction générale de la planification et des politiques économiques. Cette situation est essentiellement attribuable aux activités extractives avec -6,6% ; à l’« égrenage de coton et la fabrication de textiles » -8,6% ; -7,4% pour la fabrication de produits métallurgiques ; la «fabrication de machines et matériels électriques» – 8,3%, les industries chimiques -2,9% et les BTP 13,8%. A l’inverse, précise-t-on, des créations nettes d’emplois sont, notamment, observées dans les fabrications d’articles en bois avec 7,7% et 2,3% dans le secteur de matériaux de construction. Sur un an, l’effectif salarié du secteur secondaire s’est considérablement accru de 15,6% à fin juin 2018, particulièrement porté par le sous- secteur industriel. En particulier, les salariés des industries chimiques ont cru de 30,2%, surtout dans les industries pharmaceutiques et de fabrication de ‘’savons, parfums et produits d’entretien ‘’. « Des créations nettes d’emplois sont, de même, observées dans les BTP, la production d’énergie, l’ ‘’édition, imprimerie et reproduction’’, la ‘’fabrication de machines et matériels électriques’’ et l’ ‘’ égrenage de coton et la fabrication de textile ‘’. S’agissant du secteur tertiaire, l’emploi s’est légèrement replié de 0,1% entre les premier et deuxième trimestres 2018, en liaison avec l’évolution des effectifs des services. En effet, des pertes nettes d’emplois sont particulièrement notées dans le «transport et les auxiliaires de transport », les services d’ «hôtellerie et restauration»  et les services immobiliers. En revanche, les « postes et télécommunications», l’éducation, la santé et le commerce ont enregistré des hausses respectives de 2,1%, 3,2%, 2% et 0,4% de leurs emplois salariés. En glissement annuel, le nombre de salariés du secteur tertiaire a augmenté de 2,9%, à fin juin 2018. Les créations nettes de postes sont surtout relevées dans l’« hôtellerie et la restauration, les postes et télécommunications, les banques et assurances, la santé et l’éducation. Dans le commerce, l’emploi salarié a progressé de 2,6% à la fin du deuxième trimestre 2018.

Zachari BADJI

À voir aussi

Denrées alimentaires: Les importations atteindront 110 milliards de dollars en 2025

La  création de zones de transformation des cultures de base vont permettre aux pays africains de …

Les cours flirtent avec les 80 dollars le baril

Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance …