ACTUALITE

En Afrique du Sud, l’augmentation du salaire présidentiel passe mal

  • Date: 7 juin 2015

En Afrique du Sud, après la vive polémique entourant le rapport du ministre de la Police qui a blanchi Jacob Zuma dans l’affaire Nkandla la semaine dernière – 18 millions d’euros d’argent public d’aménagements luxueux concernant sa résidence privée de Nkandla – le président sud-africain vient d’obtenir une revalorisation de 5% de son salaire, soit 9 200 euros de plus par an.

Plus de 200 parlementaires ont approuvé, cette semaine, l’augmentation de salaire du président Jacob Zuma. Cela fait suite aux recommandations de la Commission pour la rémunération de la fonction publique qui préconisait des augmentations de salaire de 5 à 6% pour les hauts fonctionnaires, les ministres et le président.

Le salaire annuel de Jacob Zuma passe ainsi à près de 195 000 euros par an, confirmant la place du président sud-africain dans le Top 5 des chefs d’Etat les mieux payés au monde.

Au Parlement, l’opposition a fait entendre son indignation. Le chef de l’Alliance démocratique, Mmusi Maimane, a notamment estimé que Jacob Zuma a déjà reçu 100 ans d’avance sur salaire, rien qu’avec les aménagements de sa résidence de Nkandla.

→ A (RE)LIRE : Affaire Nkandla: controverse autour du rapport qui blanchit Zuma

Face à ce début de polémique, la présidence sud-africaine a publié un communiqué indiquant que Jacob Zuma est sensible à la situation socio-économique en Afrique du Sud et précisant que le président n’a jamais accepté une augmentation de salaire supérieure à l’inflation.

Rfi

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15