Accueil / ACTUALITES / En bisbille avec Idrissa Seck : Awa Guèye Kébé suspend ses activités

En bisbille avec Idrissa Seck : Awa Guèye Kébé suspend ses activités

Awa Guèye Kébé a-t-elle gelé ses activités au sein de sa formation politique ? Aux abonnés absents depuis la campagne pour l’élection présidentielle, elle a fait faux bond lors de la réunion du secrétariat national de Rewmi, une instance qu’elle doit pourtant diriger, en sa qualité de vice-présidente, en l’absence du président du parti. C’est qu’Awa Guèye Kébé, selon des sources proches de Rewmi, serait en désaccord avec certains responsables de son parti. Aussi, et ce serait la goutte de trop, n’aurait-elle pas apprécié qu’Idrissa Seck soit parti en France sans l’avertir.

Source : Walfadjri
Awa Guèye Kébé a-t-elle gelé ses activités auprès d’Idrissa Seck ? Lors de la campagne pour l’élection présidentielle, à l’issue de laquelle elle a été battue dans son fief à Djander, la vice-présidente de Rewmi a fait une apparition timorée aux côtés de son mentor Idrissa Seck. Et depuis, elle est aux abonnés absents. Elle a fait faux bond lors de la réunion du secrétariat national de Rewmi, une instance qu’elle doit pourtant diriger, en sa qualité de numéro 2, en l’absence du président du parti.

Mais, si Awa Guèye Kébé s’est mise, volontairement, en rupture de ban avec son parti, c’est parce que, selon nos sources, elle est en désaccord avec certains responsables de Rewmi. ‘Il y a des divergences d’approche dans la conduite des affaires du parti entre Awa Guèye Kébé Kébé et certains leaders de Rewmi’, fait remarquer un membre influent de cette formation politique, lequel déplore l’attitude de l’ex-ministre de la Femme qui, selon lui, ‘aurait mieux fait de défendre ses positions dans les instances régulières du parti’.

Seulement, la goutte de trop qui aurait fait déborder le vase serait partie du dernier voyage d’Idrissa Seck en France. Selon nos interlocuteurs, la vice-présidente de Rewmi n’aurait pas apprécié le fait que l’ancien Premier ministre soit parti sans l’avertir. En effet, ce dernier, craignant d’être retenu à l’aéroport, avait pris le soin de verrouiller l’information sur son voyage. Son billet, selon une source proche de l’agence de voyage qui le lui a vendu, il ne l’a pris qu’à 19 h après moult hésitations. Et pour ne pas laisser croire qu’il partait en exil, Idrissa Seck a voyagé léger. Seules deux personnes savaient qu’il allait quitter le Sénégal. Et Awa Guèye Kébé, qui n’a été mise au courant qu’après que le maire de Thiès a foulé le sol parisien, lui en voudrait de ne pas être parmi ces privilégiés.

Une autre raison, qui tiendrait aux fameuses ‘négociations de Rebeuss’, est qu’Awa Guèye Kébé, selon nos sources, n’aurait pas vu d’un bon œil le fait qu’Idrissa Seck désigne sa notaire, Me Nafissatou Diop Cissé, pour conduire ces pourparlers secrets. La vice-présidente de Rewmi qui passe, aux yeux de l’opinion, comme l’égérie d’Idrissa Seck, n’aurait pas apprécié le choix porté sur la notaire parce que, selon nos sources, ‘elle croyait être la femme de confiance de l’ancien Premier ministre, surtout qu’elle n’a jamais failli à sa fidélité ni à son amitié envers celui-ci’. Le poste de numéro 2 de Rewmi que lui a attribué Idrissa Seck, après sa sortie de prison, ne l’aurait pas déridée.

La défaite d’Awa Guèye Kébé à Djander aurait, aussi, ajoutent nos sources, contribué à refroidir ses relations avec certains responsables de Rewmi qui doutent, eu égard à son résultat, de sa capacité à assumer les fonctions de vice-présidente de Rewmi. Toutes nos tentatives pour joindre Awa Guèye Kébé ont été vaines.



À voir aussi

Fin de la pénurie d’eau : Novembre, la nouvelle date de Mansour Faye

La pénurie d’eau à Dakar et sa banlieue ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. …

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …