SANTE

EN CROISSANCE EXPONENTIELLE L’État alerte sur le trafic de faux médicaments

  • Date: 22 juillet 2016

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale lance, du 24 juillet au 31 août, une campagne nationale de sensibilisation sur les dangers des médicaments « de la rue » et le marché illicite des médicaments.

Aujourd’hui, les produits les plus contrefaits dans le monde ne sont plus les cigarettes mais les médicaments. Afin de lutter contre ce phénomène « en croissance exponentielle »,  la Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM)  va lancer, pour un mois (24 juillet-31 aout), une campagne de sensibilisation avec comme slogan « Non aux médicaments de la rue ». L’objectif est de « tarir les sources illicites d’approvisionnement » des vendeurs des médicaments de la rue, a fait savoir le directeur de la DPM, le Professeur Amadou Moctar Dièye.

À l’en croire, le marché du faux médicament est estimé à 100 milliards F Cfa même si les « chiffres sont très difficiles à connaître ». En effet, selon l’Oms 10% des médicaments en circulation dans le monde seraient faux. Chaque année, ces médicaments tueraient directement ou indirectement 800 000 personnes sur le continent africain. Face à ces « marchands de la mort », il importe selon M Dièye d’asseoir un programme de sensibilisation et d’information pour un changement de comportement des populations mais également des trafiquants et autres receleurs.  « À ce titre, poursuit-il, une approche intégrée et multisectorielle sera développée en impliquant la police, la gendarmerie, les douanes, les services de santé, du commerce de l’éducation et de la justice ».

À signaler qu’en 2014, les services de la douane et de la police nationale ont saisi, au cours d’une opération dénommée Porc-épic, 3, 900 tonnes de médicaments contrefaits.

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15