Accueil / POLITIQUE / EN MEETING A MATAM : Me Wade attaque Macky Sall, tire sur le M23 et dénigre les membres de l’opposition

EN MEETING A MATAM : Me Wade attaque Macky Sall, tire sur le M23 et dénigre les membres de l’opposition

C’est avec une voix de nouveau cassée que Me Abdoulaye Wade, candidat de la coalition «Fal 2012», a animé son meeting d’hier à Matam. Un meeting qui a réuni les partisans, du président sortant, de Kanel, Matam et Ourossogui. Lors de cette sortie, Me Wade a fusillé à volonté son ancien Premier ministre Macky Sall, fils du terroir, qu’il n’a pas ménagé. Pour lui, ce dernier fait dans «l’ethnicisme».

«Chercher des voix et s’adresser à des ethnies, c’est irresponsable et celui qui fait ça devrait être sanctionné»

«Méfiez vous des gens qui partent pour chercher des voix viennent faire de l’ethnicisme en disant :je suis Halpular, qui est Halpular vote pour moi’. Ca, ça n’a même pas de sens. Nous sommes tous des citoyens sénégalais. Si moi je vais dire aux Wolofs venez voter pour moi, l’autre va dire aux Joolas votez pour moi, l’autre va dire aux Sérères votez pour moi, où allons nous. Ça, c’est irresponsable», a crié Me Wade, devant ses militants. Dénigrant de plus belle le président de l’Apr, Me Wade estime que «chercher des voix et s’adresser à des ethnies, c’est irresponsable et celui qui fait ça devrait être sanctionné».

Le M23 n’a pas de Programme, selon lui

De plus, dit-il à son auditoire, «malgré l’argent qu’il (Ndlr : Macky) va investir ici (à Matam) il devrait repartir avec zéro voix». Me Wade qui ne s’arrête pas en si bon chemin, de tourner en dérision l’ancien président de l’Assemblée nationale, qui n’aurait pas, selon lui, de programme. Et de mettre dans le même lot le M23. «S’il a un programme il n’a qu’à venir vous l’exposer. Vous avez le bon sens pour faire la différence entre les promesses et les réalisations. Parce que, tous ce qui viendront après moi ici, ils ne pourront que vous faire des promesses, puisqu’ils n’ont rien fait dans leur vie», déclame Me Wade avant de tirer finalement sur tous ses concurrents de l’opposition : «La politique, ça s’apprend. Ça ne s’improvise pas. Ces gens-là veulent improviser. Ils n’ont pas d’idées, ils n’ont pas de programmes. Est-ce que vous connaissez le programme du M23 ? Est-ce que vous connaissez le programme des partis de l’opposition ? Aucun n’a un programme». «Leur programme c’est quoi : ‘dina def li, dina def le, dina dina dina (Je vais faire ceci, je vais faire cela). Ce sont des conjugaisons pour le futur», il les tourne en dérision. Le chef d’Etat sortant va ensuite présenter son ancien Premier ministre comme un ingrat, à l’image d’Idrissa Seck. «Certains, je les ai pris depuis qu’ils étaient jeunes à côté de moi. Il y en a même qui n’ont pas terminé leurs études. Je les ai pris avec moi dans le parti, je leur ai donné les postes les plus élevés de l’Etat, ce qui prouve ma bonne foi. Mais j’ai été après déçu», assène Me Wade qui se dit informé qu’«il y a quelques immigrés qui financent l’opposition». Estimant que «c’est normal tant qu’ils sont sénégalais, qu’ils aident un parti», il ajoute : «Mais ceux-là qui donnent de l’argent à l’opposition, est-ce qu’ils ont construit une classe ici, une maternité ou un lycée. Alors leur argent, ils le gardent pour la politique».

«Aujourd’hui certains de l’opposition quitteraient la politique, ils ne pourront même pas trouver une place pour travailler»

Ensuite, Me Abdoulaye Wade de s’en prendre aux opposants qui, selon lui, sont pour la plupart des incompétents. «Aujourd’hui, certains d’entre eux quitteraient la politique, ils ne pourront même pas trouver une place pour travailler et gagner des salaires. Ils n’ont aucune compétence, aucune formation. Alors qu’on arrête les chantages à l’ethnicisme», balance le candidat sortant.

A MATAM ET RANEROU : Il promet un aéroport international, la modernisation des villes…

MATAM (Envoyé spécial) – Me Wade n’aura pas été avare en promesses, hier, devant ses partisans Matamois. Et la plus grosse aura certainement été la promesse de la construction d’un aéroport international. «Mon prochain grand projet ici, à Ranerou-Matam-Kanel-Ourossogui, sera un grand aéroport international. Je vais très vite envoyer ici une équipe du ministère des Infrastructures et de l’aviation», a balancé Me Wade à ses partisans venus le suivre. Tout en estimant qu’ils l’ont «accueilli suffisent largement pour me réélire», le candidat à la présidentielle, indique à son auditoire que pour «la route Linguère-Ourossogui, il reste très peu de choses». Aussi, il promet la modernisation des villes de Matam et de Ourossogui. «La ville de Ourossogui et de Matam méritent d’être modernisées. Il y a trop de poussière et il n’y a pas de routes goudronnées. On va goudronner les rues, mais lorsque j’aurai terminé les deux ponts de Matam». Il promet aussi de les rendre comme Touba. «Je vais moderniser la ville en goudronnant et en mettant de l’électricité comme ce que j’ai fait à Touba». Pour Ranérou, il compte y développer la culture du blé, du manioc du riz. En outre, revenant sur le conflit casamançais, Me Wade dira : «Je suis en rapport direct avec le chef du maquis, nous sommes tous d’accords pour aller à la paix».

Youssouf SANE

Le Populaire

À voir aussi

Parrainage : Aly Ngouille installe la Commission ad hoc

Partis politiques et membres de la Société civile vont se réunir ce matin au ministère …

Mort de Fallou Sène : Tanor et Aminata Mbengue dénoncent la politisation du dossier

Le secrétaire général du Ps et la présidente des femmes socialistes n’apprécient pas la « politisation » …