ansd_

EN SIT-IN DEVANT LES LOCAUX DE L’ANSD-LES AGENTS RECLAMENT LEUR PAIEMENT DU MOIS DE JUILLET

Les agents commis pour le recensement général des entreprises du Sénégal, ont tenu hier, jeudi 25 Août , un sit-in devant les locaux de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie  (Ansd) pour réclamer le paiement de leur salaire du mois de juillet.

En sit-in hier, jeudi 25 Août, devant les locaux de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), les agents commis pour le recensement général des entreprises, réclament le paiement de leurs pécules du mois de juillet.

« Nous réclamons nos salaires à l’Ansd. Il s’est trouvé qu’on s’était engagé pour trois mois dans le cadre du recensement général des entreprises. Depuis que notre contrat est terminé,  ils ne nous disent rien par rapport à notre dernière mensualité alors qu’il était  noté dans le contrat qu’on devait percevoir chaque fin du mois  notre salaire et le transport pendant le déroulement des activités. Mais on a constaté qu’au dernier mois nous n’avons pas perçu le transport ni salaires», déplore Ousseynou Boye le porte-parole du jour de ces agents enquêteurs.

Poursuivant, il indique : «au moment où on vous parle, nous ne disposons d’aucune information concernant les salaires du dernier mois. Nous déplorons cette passiveté de l’agence qui ne nous livre aucune information sur cette situation. C’était un contrat de trois mois et à chaque fin du mois, ils nous viraient nos salaires. On pensait que c’est pour toute la durée du contrat, mais à  notre grande surprise pour le dernier mois,  à savoir juillet, nous n’avons rien trouvé sur nos comptes ».

De son côté, Abdou Lahat Dieng indique le contrat a été respecté  à la lettre par les agents enquêteurs qui étaient assidus et opérationnels pendant tout le déroulement de l’activité. « Nous avons rendu le matériel depuis le 3 Août. Ce matin nous avons vu le trésorier qui nous informe qu’il reste la signature du directeur général de l’Ansd .Actuellement nous n’avons aucune nouvelle des contrôleurs ni superviseurs parce qu’ils ont déjà reçu leur paiement. Ils ont dégagé toutes leurs responsabilités », se désole-t-il.

Sud quotidien

Voir aussi

8a2558dfbf6da147bac90bb92f410e7d8d79f5db

Keur Momar Sarr: Paris injecte 61 milliards Cfa dans l’usine de traitement d’eau potable

La France, par le biais de l’Agence française de développement va apporter une contribution financière …