ACTUALITE

ENCORE UN NOUVEAU DRAME A BIGNONA Une dame de 58 ans violée puis étranglée

  • Date: 1 décembre 2016

Le réveil a été brutal ce mercredi au quartier château d’eau de Bignona. La dame Mariama Badji, âgée de 58 ans, a été retrouvée morte dans sa chambre. Elle aurait été violée puis étranglée par un inconnu dans la nuit de mardi à mercredi. La Brigade de gendarmerie de Bignona a ouvert une enquête pour retrouver le présumé meurtrier qui s’est fondu dans la nature après son forfait. Mariama Badji repose depuis hier au cimetière musulman de Bassène

Tristesse et consternation sont, en ce jour, les sentiments que vivent les habitants du quartier Château d’eau, dans la commune de Bignona. En effet, la mort de Mariama Badji défraie la chronique depuis ce mercredi dans tous les quartiers de la capitale du Fogny. Selon des sources bien informées, cette veuve a été victime d’un viol suivi de son étranglement par un homme jusque-là inconnu. Un proche de la victime que nous avons pu joindre au téléphone nous raconte le déroulement des faits : « Le présumé meurtrier est entré par une fenêtre de la maison qu’il a réussi à défoncer sans être inquiété. Une fois dans la maison, il a est passé par la chambre des enfants avant d’accéder la chambre de sa victime ». Une information que les services de sécurité confirment après constat sur les lieux du crime. La dame Mariama Badji a été inhumée ce mercredi au cimetière musulman de Bassène où elle a été accompagnée par ses proches et amis, en présence de certaines autorités dont le préfet du département, Mamadou Lamine Guissé. Pendant ce temps, le présumé meurtrier court toujours. La brigade de gendarmerie de Bignona a ouvert une enquête afin de mettre la main sur ce dernier.

A Bignona, l’insécurité gagne du terrain ces dernières semaines. Pour rappel, un jeune garçon âgé d’environ 8 ans a été violé par un homme. Les populations craignent pour leur sécurité dans cette commune réputée pour son obscurité. La ville est toute noire dès que la nuit tombe, une situation qui, selon certains habitants, serait à l’origine des viols enregistrés cette semaine. Ces derniers interpellent l’autorité municipale sur la question et l’ont invité à éclairer toutes les voies publiques de la commune et les différents quartiers pour réduire la menace qui pèse sur les populations. Les jeunes ont également préconisé la mise en place de comités de veille et de sécurité dans tous les quartiers de Bignona afin de permettre aux populations de vaquer à leurs occupations en toute quiétude.

Rewmi Quotidien

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15