Accueil / ECONOMIE / Energie- La Centrale  électrique de Malicounda opérationnelle fin 2018

Energie- La Centrale  électrique de Malicounda opérationnelle fin 2018

La Senelec et Africa 50, une plateforme panafricaine d’investissement dans les infrastructures, ont signé un partenariat pour la construction de la centrale  électrique de Malicounda, d’une capacité de 120 mégawatts. 

Le Directeur général de la Société nationale d’électricité (Senelec), Mouhamadou Makhtar Cissé, a annoncé hier à Dakar, que la centrale électrique de Malicounda,  à  Mbour,  sera opérationnelle fin 2018. C’est lors d’une signature de partenariat entre la Senelec et Africa 50. « Avec Africa 50,  nous allons ensemble développer ce projet. Toute la documentation est prête. L’appel  d’offre est lancé et très bientôt, un opérateur sera sélectionné pour construire la centrale dans un délai maximal de 18 mois », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : «  Ceci  nous permettra, d’ici la fin 2018,  de mettre cette énergie à la disponibilité des Sénégalais avec le concours de ce partenaire stratégique qui apporte son expertise et son expérience. C’est un bel exemple d’intégration pour l’Afrique. C’est le premier projet qu’ils ont développé depuis  la création de cette institution ». Cette centrale thermique de  120 mégawatts, qui devra fonctionner aussi bien avec le gaz qu’au fuel lourd, permettra d’injecter 120 mégawatts supplémentaires dans le réseau de la Senelec suivant la formule des producteurs indépendants d’énergie. Selon le DG de la Senelec, c’est un privé qui va venir investir en supportant  la totalité de l’investissement. Il signera un contrat d’achat d’énergie avec  la Senelec qui va acheter cette énergie pour la mettre dans son réseau. A l’en croire, aujourd’hui, le problème de la disponibilité  de l’énergie est réglée pour ceux qui sont dans le réseau de la Senelec. Mais il demeure que la demande en énergie en zone urbaine couverte ne cesse  de croitre, comme le pôle de Diamnianio et à l’intérieur du pays. Quant à Alain Ebobissé, Directeur général Africa 50, la Senelec a fait des progrès extrêmement importants en termes de développement de capacité de production. Pour lui, le Sénégal est aujourd’hui un pays qui a plusieurs projets de production indépendante d’électricité. La Senelec a développé de l’expertise pour faire ce type de projet. « Nous, Africa 50, nous très heureux d’accompagner la Senelec dans ce projet. Avec la Senelec, nous  voulons  accélérer la mise en œuvre de ce projet. Et si nous réussissons  ce partenariat pour le premier projet, je ne doute pas qu’il y aura plusieurs projets que nous pourrons faire ensemble », a conclu M. Ebobissé.

Zachari BADJI

À voir aussi

Cheikh Kanté toujours Dg du port ?

Dès fois c’est un peu difficile de se débarrasser de quelque chose  qu’on aime.  Ce …

Commerce inta-Uemoa Le Sénégal et la Côte d’Ivoire principaux fournisseurs  

Les échanges intra-UEMOA au deuxième trimestre 2017 ressortiraient en hausse de 1,2% à 680,4 milliards, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *