Accueil / ACTUALITES / Energie : Les conséquences de la victoire du camp de Karim

Energie : Les conséquences de la victoire du camp de Karim

L’onde de choc de la nomination de Samuel Sarr comme ministre de l’Energie commence à se faire sentir au sein de l’entreprise de l’électricité et de son principal fournisseur, la Sar. Les partisans du Dg Cheikh Diakhaté, tout acquis à la cause de Madické Niang, ont sonné la mobilisation. Tandis que Serigne Mboup, recalé au profit de Samuel, est annoncé à la tête de la société de raffinage.

Source : L’Observateur
A peine son arrivée à la tête du ministère de l’Energie a-t-elle été annoncée, qu’un «front» s’est constitué autour du directeur général de la Senelec. Et pour cause, Cheikh Diakhaté qui a toujours été dans les bonnes grâces de Madické Niang, sait qu’il est sur un siège éjectable. En effet, vu l’influence qu’il a auprès du président de la République, nul doute que Samuel Sarr qui a remporté une première victoire contre le Premier ministre et le désormais ex-ministre des Mines et de l’Energie, va sévir contre ses adversaires. Et à en croire des cadres de l’entreprise de l’électricité, le pire est à craindre. «Les agents favorables à Madické Niang ont battu le rappel des troupes et ils ne se laisseront pas faire», confient nos interlocuteurs qui redoutent une chasse aux sorcières, version Samuel Sarr. Du côté des partisans de ce dernier, l’on jubile après son retour. Car, ils formulent beaucoup de griefs à l’endroit de l’actuel directeur Ckeikh Diakhaté. Lequel a récemment limogé le directeur de la communication Pape Mandao Correa, pour «délit de proximité» avec Samuel Sarr. Par ailleurs, Abdoulaye Guèye, secrétaire général de la Senelec et qui a été débarqué après le départ de Samuel Sarr, pourrait déclencher les hostilités pour récupérer ses privilèges.

Chez le principal fournisseur de la Senelec, la Sar aussi, les contre-coups de la nomination de Samuel Sarr à la tête du ministère de l’Energie commencent à se faire sentir. Avec l’annonce de Serigne Mboup de Petrosen à sa tête. Ce dernier ayant perdu la bataille contre Samuel soutenu par Karim Wade.


À voir aussi

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …

Amnesty dénonce des atteintes aux droits humains, le ministre de la justice parle d’un « rapport pas crédible »

Le rapport 2017-2018 d’Amnesty international sur la situation des droits de l’homme au Sénégal relève …