SOCIETE

Enfants perdus, charges administratives multiples, revenus de retraités modestes… Les délégués de quartier réclament des sursalaires

  • Date: 8 février 2016

Plus d’indemnités pour être plus efficaces, voilà ce que réclament les délégués de quartier de Grand-Yoff qui joignent leurs voix à celles de leurs homologues de toutes les villes du Sénégal et des chefs de village qui, jusqu’ici, ne bénéficient d’aucune indemnité.
Ils sont 66 délégués de quartier de Grand-Yoff dans la banlieue de Dakar à rappeler au président de la République, Macky Sall, une vieille doléance qui est celle des 50 mille délégués quartier et chefs de village du Sénégal, relative aux salaires ou sursalaires pour ceux qui en ont. C’était en présence du Maire de la localité Pape Madiop Diop et du Conseiller économique et social Mbaye Samb, deuxième Vice-président de l’Association et responsable de l’Alliance pour la République (Apr) dans la localité. C’était, ce samedi, au foyer des jeunes de Grand-Yoff où ils étaient réunis pour renouveler le bureau de leur association.
Ils estiment, en effet, dans leur rapport d’activités 2015, que le président de la République a promis, lors de la rencontre avec les délégués de quartier, d’étudier cette question. Ils disent attendre du chef de l’État une suite favorable à une demande qui n’est que justice. Ces délégués de quartier rappellent, en effet, que les maigres indemnités qu’ils reçoivent ne leur permettent pas de faire face aux multiples charges auxquelles ils sont confrontés. C’est ainsi que, lors de cette rencontre, le débat s’est notamment focalisé sur les enfants perdus et qui se retrouvent souvent dans leurs domiciles. Certains disent en recevoir parfois des dizaines et doivent les nourrir en attendant de trouver leurs proches. D’autres leur conseillent, cependant, de s’adresser à des structures appropriées comme le Centre d’accueil de Liberté VI ou le Centre Ndindi qui accueille volontiers ces jeunes sauf s’ils sont malades.
En tout état de cause, les délégués de quartier, premiers auxiliaires de l’administration centrale et collaborateurs des Maires assurent de multiples tâches liées notamment à la délivrance des certificats de résidence, au règlement à l’amiable des conflits sociaux, des problèmes fonciers, transmission des convocations, gestion de l’environnement, assainissement, etc.
Précisons que cette doléance est aussi celle des différents chefs de village du Sénégal qui attendent que le Gouvernement prenne, à ce niveau, les mesures qui s’imposent.
Ceux de Grand-Yoff ont cru même devoir solliciter de la part des autorités centrales, l’octroi de domaines agricoles pour exploitation afin d’améliorer leurs revenus.
Ils ont aussi demandé à leur municipalité de les appuyer rejoignant une suggestion de Mbaye Samb au Maire socialiste qui l’a enjoint, si possible, d’augmenter son appui envers leur association.
Le Maire a aussitôt accédé à la sollicitation du Conseiller économique et social en promettant une subvention de 1,5 million et un équipement du local, des mesures très saluées.
Auparavant, les délégués de quartier avaient clairement fait savoir que leurs principaux bailleurs de fonds étaient le Maire Coumba Diop Diop et Mbaye Samb, le responsable Apr de la localité qu’ils ont tenu à remercier. Ce dernier a promis de faire autant que l’année dernière et s’est félicité du respect et de la considération dont il jouit aux côtés du Maire même s’ils ne sont pas du même parti.
Rappelons qu’à la suite de la rencontre, c’est l’ancien bureau dirigé par Arona Ndiaye qui a été reconduit par acclamation et à l’unanimité. Certaines permutations de poste ont cependant été opérées en toute démocratie à la demande des concernés.

Khady Thiam Coly (Stagiaire)

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15