une a burgi-1

ENRICHISSEMENT ILLICITE Bibo Bourgi, Alioune Samba Diassé et Papa Mamadou Pouye libérés

Ibrahima Abdoukhalil dit Bibo Bourgi, Alioune Samba Diassé et Papa Mamadou Pouye ont été libérés. Selon un communiqué du ministère de la Justice, les deux premiers nommés ont bénéficié « d’une autorisation de sortie du territoire pour des raisons humanitaires ». Quant à Papa Mamadou Pouye, condamné à 5 ans de prison, par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), il a bénéficié d’une libération conditionnelle.

Rebondissement inattendu. Par ordonnances N°006/ et N°007/2016, du 31 mai 2016, le juge d’application des peines du Tribunal de Grande Instance hors classe de Dakar a autorisé la sortie sous escorte du territoire national des détenus condamnés Ibrahima Aboukhalil et Alioune Samba Diassé, à la demande de leurs conseils. Dans un communiqué qui nous est parvenu, hier, on peut lire : « Cette décision, fondée sur des raisons humanitaires, a recueilli l’avis favorable de la Commission pénitentiaire consultative d’aménagement des peines, à l’unanimité de ses membres ». S’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse dont le prétexte a été le verdict rendu par les Chambres africaines extraordinaires (Cae) dans l’affaire Hissein Habré, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, a aussi abordé ces libérations de Ibrahima Aboukhalil et Alioune Samba Diassé.
« Vous avez pu voir alors un communiqué du procureur spécial. Il faudrait préciser que Ibrahima AbouKhalil dit Bibo Bourgi avec Alioune Samba Diassé qui étaient tous dans un état de santé fragile, pour des raisons humanitaires, ont pu bénéficier de l’application des peines une autorisation de sortie hors du territoire national pour aller à l’étranger se soigner. Cela intervient très souvent et nous avons eu à le faire à plusieurs personnes qui ont été confrontées à des problèmes de santé », a indiqué Me Sidiki Kaba.
Cependant, dans le communique qui nous est parvenu, le nom de Mamadou Pouye, également poursuivi pour complicité d’enrichissement, n’y figure pas. Toutefois, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, a déclaré que Mamadou Pouye aussi a bénéficié d’une liberté conditionnelle.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

telechargement

VERS LA CRÉATION DE CHAMBRES D’AGRICULTURE DU SÉNÉGAL (CAS)

Le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural est en train de travailler à la …