Accueil / ACTUALITES / Enrolement d’anciens llibéraux- Un Sall Mackyllage !

Enrolement d’anciens llibéraux- Un Sall Mackyllage !

 Macky Sall entre dans la dernière ligne droite de son quinquennat avec un bilan qui hypothèque lourdement ses chances pour 2017.

Il est au Palais depuis 3 ans jour pour jour. Mais sa politique tarde à porter ses fruits et sa popularité reste atone mois après mois. Pourtant, ses affidés croient à un second mandat. D’ailleurs, il est déjà en campagne… Pourtant le chemin est encore long et semé d’embûche. Mais en attendant, Macky Sall  traverse tout le quinquennat sous les lazzis d’une opinion publique, pire que déçue, mécontente, voire au bord de l’explosion. Par idéologie, d’abord, l’apériste en chef a détricoté tout ce qu’avait entrepris son prédécesseur. Erreur magistrale ! Il se serait placé dans la continuité en lieu et place de la rupture tant chantée. Il aurait rectifié quelques mesures à la marge, il aurait pu ainsi ralentir la progression du chômage, atténuer notre douleur, prendre le pouls de son Peuple. Mais, exception sénégalaise. Macky Sall, s’est transformé en véritable sergent recruteur, recasant ceux que le Peuple avait vomi en 2012. Djibo Ka, Aliou Sow, Serigne Mbacké Ndiaye, Ousmane Ngom, Sitor Ndour,  et tout récemment l’ami intime de Karim Wade, le journaliste Cheick Diallo, pour ne pas le nommer, la liste est loin d’être exhaustive. Un recyclage d’anciens barons libéraux capitulards qui courent derrière leur affranchissement judiciaire ou la restauration des fastes d’antan. Il semble que Macky Sall a oublié ce pourquoi il avait été élu. Il faut recruter à tout va ! Quel gâchis, quel manque de vision à long terme, quel manque d’expérience, quelle imprudence, quel mépris des Sénégalais et de leur travail accumulé ! Macky Sall s’acharne sur ceux qui refusent de rejoindre son Apr. Il s’est tout simplement trompé d’ennemi. Cette situation de magouille politique va torpiller et fausser ses attentes. Et il en sera le grand perdant. Les détails viendront au moment venu. Macky Sall n’a pas encore tiré les leçons de la gouvernance de son prédécesseur Abdoulaye Wade.

Salamraky

À voir aussi

Présidentielle 2019 Tivaouane assure à Macky un 2ème mandat

Macky n’a plus de souci à se faire à la prochaine élection présidentielle, et pour …

Levée de l’immunité parlementaire- la commission ad hoc fait faux bond à Khalifa Sall et à ses avocats

Aymérou Ngingue et ses collègues de la commission ad hoc ne sont pas déplacés, hier, …