Accueil / Education / Les enseignants veulent 40.000 fcfa de plus sur le logement

Les enseignants veulent 40.000 fcfa de plus sur le logement

Plafonnée à 60 000 FCfa, les syndicats proposent une augmentation de 40 000 FCfa de plus pour chaque enseignant, soit 100 000 FCfa, à compter d’octobre 2018, pour boucler le point sur les indemnités de logement

Ce ne sera pas, cette fois-ci, une rencontre de plus, car le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire  du  Sénégal (Saemss), le Cadre Unitaire des Enseignants du Moyen Secondaire (Cusems), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/Authentique (Sels/A), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden), le Syndicat National des Enseignants en Langue arabe du Sénégal (Snelas/Fc) ont fait des propositions relatives à l’indemnité de logement.

Plafonnée à 60 000 FCfa, les syndicats proposent une augmentation de 40 000 FCfa de plus pour chaque enseignant, soit 100 000 FCfa, à compter d’octobre 2018, pour boucler le point sur les indemnités de logement, nous fait savoir Souleymane Diallo du Sels.

«Lors d’une rencontre cette semaine, notre ministère de tutelle nous a informé de la volonté du gouvernement de mettre sur la table 15 000 FCfa sur le logement. Ce qui nous avons refusé, car c’est en-deca de nos attentes », dit-il. Ce point central sera alors au cœur des discussions d’aujourd’hui entre gouvernement et syndicats d’enseignants.

Le gouvernement, rappelons-le,  s’était engagé à mettre 12 milliards FCfa à compter de janvier 2019 pour la revalorisation de cette indemnité, soit une augmentation entre 10 et 11 000 FCfa.

Sur la dématérialisation de la gestion des actes administratifs, le gouvernement avait annoncé une somme de 32 milliards FCfa pour la purge totale des dossiers en souffrance.

Sur la question relative à l’habitat social, le gouvernement avait décidé de dégager une enveloppe de 3,5 milliards FCfa dès la fin du mois de mars pour l’aménagement des zones, notamment de Ziguinchor et du Lac Rose. Concernant les prêts DMC, il est prévu un décaissement d’au moins 2 milliards pour apurer le stock des conventions signées jusqu’en 2016.

Sud quotidien

À voir aussi

Comission national de reconnaissance: Le SUDES s’indigne de son exclusion

La rentrée scolaire débute sur un point de désaccord entre les autoriéts de l’Edcuation nationale …

Fournitures scolaires: 20 millions pour les écoles de Yoff

Les parents d’élèves de la commune de Yoff peuvent afficher le sourire. En effet, le …