ACTUALITE

Enseignement de qualité- Une nouvelle opportunité pour les diplômes spéciaux

  • Date: 9 juillet 2015

 

Le gouvernement du Sénégal veut apporter vaille que vaille des opportunités aux titulaires de diplômes  spéciaux pour renforcer leurs capacités de formation dans les écoles nationales supérieures ou autres universités.

  Le diplôme ou une certification de qualification professionnelle inscrite au Rncp est une reconnaissance officielle d’un parcours de formation, matérialisée par un document. Il certifie l’acquisition de savoirs et de compétences dans une spécialité professionnelle. Il traduit aussi un potentiel de compétences et d’aptitudes, à travers le parcours de formation réalisé. Une note transmise à l’Aps indique la mise sur pied d’une commission technique chargée d’étudier et d’explorer toutes les options susceptibles de revaloriser les perspectives de carrière et de formation des titulaires et surtout de renforcer leurs capacités et compétences.

De nombreux établissements de formation valorisent, en complément de la formation délivrée et du diplôme/certificat, le réseau de diplômés auquel ils donnent accès. Valeur reprise aujourd’hui par les réseaux sociaux avec une démultiplication des relations potentielles qu’il faut, dans les deux cas, construire, consolider et animer. De ce fait, au cours d’une réunion de partage, Ibrahima Guèye, secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, président de cette commission, a fait savoir qu’ils ont travaillé pendant un mois, en échangeant avec l’ensemble des départements ministériels concernés, mais aussi des structures de formation universitaires et professionnelles. «L’apport de ces différentes sensibilités permettra de dégager des propositions au gouvernement et aux syndicats pour trouver une solution définitive aux problèmes relatifs aux diplômes spéciaux», a-t-il précisé. Avec les problèmes dans les universités publiques et privées, comme les débordements, le niveau faible des étudiants qui empêche le passage des uns et des autres et crée une tension entre le gouvernement et les étudiants, l’Etat est obligé d’orienter dans les écoles supérieures. «Ainsi, faut-il offrir des opportunités et des perspectives de carrière nécessaires aux intéressés, mais également le souci du gouvernement est d’améliorer et de renforcer les capacités des différents acteurs», assure M. Guéye. Selon lui, l’Etat doit appuyer cette initiative devenue aujourd’hui une exigence, si nous voulons aller vers la qualité, résorber les déséquilibres ou insuffisances créés par ces phénomènes et pouvoir mettre un terme définitif à cette situation.

Fatou MBOW (Stagiaire)

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15