Accueil / Education / Enseignement : Louga abrite la session de formation des moniteurs des « daaras » du bassin nord

Enseignement : Louga abrite la session de formation des moniteurs des « daaras » du bassin nord

Soixante-quinze (75) moniteurs des « daaras » venant des Inspections d’académie de Louga, de Thiès et de Matam ont entamé, le 16 novembre, une formation de 15 jours dans la capitale du Ndiambour. L’objectif est de les outiller pour relever le niveau de maîtrise des apprenants dans les disciplines fondamentales (maths et français).

La session de formation des moniteurs des « daaras » (écoles coraniques) qui a démarré, le 16 novembre, à Louga s’inscrit dans un vaste programme de l’Etat soutenu par la Banque mondiale. Trois bassins sont mis en place. Le basin nord composé des Inspections d’académie (Ia) de Louga, de Thiès et de Matam (75). Celui du Sud regroupant les Ia de Tamba, de Kaffrine et de Kolda (77). Et enfin le bassin du Centre avec les Ia de Kaolack, de Fatick et de Diourbel (80). Au total 232 moniteurs des « daaras » recrutés dans 20 Inspections d’éducation et de formation (Ief) sont concernés. C’est une phase test qui cible 100 « darras ».
A terme, le programme compte enrôler 10.000 moniteurs. Les stagiaires n’ont reçu aucune formation initiale. Ils sont sélectionnés sur la base de leur niveau académique. Tous ont le bac ou le niveau de la Terminale. Il s’agit pour l’Etat, à travers le Paqeeb (Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base) et son partenaire de valoriser les « daaras » afin de répondre aux exigences de la communauté.
Concrètement, la démarche vise à renforcer les moniteurs pour les aider à mieux gérer leur classe. La formation qui va durer 15 jours les aidera aussi à maîtriser les fondamentaux en psychologie, pédagogie, didactique des disciplines (français et mathématique), planification des enseignements/apprentissages, gestion administrative de la classe et en législation et morale professionnelle.
« Cette initiation des enseignants des « daaras » sera complétée par des visites régulières de suivi-encadrement des autorités scolaires sous la tutelle desquelles sont placés les « daaras » sélectionnés », a précisé, à Louga, Amadou Guèye, superviseur du ministère de l’Education. Il parle d’un « programme de formation innovant » qui consiste à relever le niveau de maîtrise des apprenants dans les disciplines fondamentales et à résorber de manière drastique les iniquités.
Quelques objectifs spécifiques de cette formation : les enseignants des « daaras » s’approprient les principes de base de la psychologie de l’apprenant, maîtrisent la didactique de la lecture et des mathématiques, tiennent à jour les documents et registres de gestion de classe et élaborent des planifications, des apprentissages en lecture et en mathématiques.

Le Soleil

À voir aussi

Lycée technique André Peytavin : Lancement de nouvelles filières qui débouchent sur l’emploi

Le Soleil- Un nouveau programme de formation pour l’obtention du Brevet de technicien supérieur (Bts) …

Uasz : la section saes en sit-in pour dénoncer « des conditions de travail misérables »

La coordination régionale du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) de l’Université Assane Seck de …