ibrahima mbodji

Enseignement supérieur : Dakar accueille trois grandes manifestations scientifiques du Cames

Le Sénégal va accueillir, du 23 novembre au 1er décembre prochain, trois grandes manifestations scientifiques du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Face à la presse, le Pr Ibrahima Thioub, recteur de l’Ucad, est revenu sur les détails de ces différentes activités.

Trois manifestations de grande envergure. C’est ce que s’apprête à accueillir le Sénégal. Il s’agit des deuxièmes Journées scientifiques du Cames, du 30ème Colloque sur la reconnaissance et l’équivalence des diplômes et du 9ème atelier sur l’Assurance qualité de l’enseignement supérieur. Ces rencontres se tiendront entre le 23 novembre et le 1er décembre prochain. En conférence de presse, hier, le recteur de l’Ucad) a détaillé le programme de ces différentes activités où sont attendus des centaines de participants.
Les deuxièmes Journées scientifiques du Cames sont prévues du 23 au 25 novembre. Le thème général porte sur la « Mise en œuvre des programmes thématiques de recherches du Cames : quels projets, pour quelle gouvernance ». Selon le recteur Thioub, les communications seront centrées sur les douze programmes thématiques qui avaient été mis en place lors des premières journées scientifiques du Cames tenues à Abidjan en 2013. La conférence inaugurale sera prononcée par le Pr Emmanuel Bassène de la Faculté de Médecine. Elle portera sur la pharmacopée et la médecine traditionnelle.
Les 26 et 27 novembre, se tient le 9ème atelier sur l’Assurance qualité de l’enseignement supérieur. Cette rencontre est en droite ligne des ateliers de sensibilisation et de formation en assurance qualité que le Cames organise depuis 2007.
Cette série d’activités du Cames au Sénégal sera bouclée par la tenue du 30ème Colloque sur la reconnaissance et l’équivalence des diplômes du 28 au 1er décembre. Les experts du Cames évalueront les demandes de reconnaissance et d’équivalence des diplômes soumises par les institutions d’enseignement supérieur des pays membres. L’Ucad, par la voix de son recteur, « s’honore d’abriter, au nom de toute la communauté universitaire du Sénégal, ces importantes manifestations scientifiques » qui rehaussent, ajoute le Pr Thioub, « la qualité des programmes d’enseignement et de recherche des universités francophones du Cames ».
Le recteur de l’Ucad estime que la tenue de ces trois manifestations dans notre pays traduit la place du Sénégal dans l’enseignement supérieur des pays francophones d’Afrique. « Le Sénégal joue un rôle de leadership dans les différentes instances d’enseignement supérieur en Afrique francophone, aussi bien au Cames qu’au Resao etc. Dans tous les autres secteurs, l’enseignement supérieur du Sénégal est cité en exemple », a-t-il indiqué. Il en veut pour preuve le dernier concours d’agrégation du Cames en Médecine, Santé, Vétérinaire, où le Sénégal avait 35 représentants parmi les membres du jury, soit quasiment 80 % de ceux qui ont siégé. Sans compter qu’on dénombre dans les différents établissements d’enseignement supérieur sénégalais une quarantaine de nationalités.

ORDRE DES PALMES ACADEMIQUES DU CAMES : Macky Sall sera élevé à la dignité de Grand-Croix
Lors du 30ème Colloque sur la reconnaissance et l’équivalence, le président de la République du Sénégal Macky Sall sera élevé à la dignité de Grand-Croix dans l’Ordre international des Palmes académiques du Cames, la plus haute distinction dans cet ordre. Selon le Pr Ibrahima Thioub, recteur de l’Ucad, le choix du Cames est motivé par les nombreuses réalisations que le président du Sénégal a faites dans le domaine de l’enseignement supérieur. « Le jury, composé d’experts indépendants et autonomes, a apprécié positivement un certain nombre d’actions posées comme les réformes introduites dans l’enseignement supérieur et qui sont une référence en Afrique, la création de trois nouvelles universités au Sénégal, la construction d’infrastructures pédagogiques et sociales, le programme de financement des activités de recherches des femmes chercheures (Papes), la mobilisation de 300 milliards de FCfa pour la revitalisation de l’enseignement supérieur au Sénégal », a expliqué le recteur.

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …