Accueil / SOCIETE / Enseignement supérieur: Le PATS décrète 48h de grève

Enseignement supérieur: Le PATS décrète 48h de grève

L’intersyndicale des personnels administratifs techniques et de service  des universités (PATS) a décrété un mot d’ordre de grève 48h renouvelable  à compter d’hier. Ce, pour réclamer la satisfaction de leur plateforme revendicative

 Les universités seront paralysées encore pour deux jours. L’intersyndicale du personnel administratif, technique et de service (Pats) a décrété une grève de 48 heures renouvelable.  « On a eu une rencontre avec le ministre Mary Teuw Niane le 13 juin dernier,  à la suite de laquelle rien a été retenu.  C’est pour cela que nous nous sommes réunis et avons décidé  de déclencher  une grève de 48 heures pour la satisfaction totale de nos points revendicatifs », a déclaré Yaya Ndiaye, coordonnateur de l’intersyndicale des personnels administratifs techniques et de service  des universités.

Selon le coordonnateur, l’intersyndicale a rencontré la base pour effectivement rendre compte  de la rencontre qu’ils ont eu avec  le ministre de l’enseignement supérieur  et de la recherche mais la rencontre s’est soldée par un échec. « Nous avons rencontré le ministre le 2 janvier 2018 autour d’une plateforme revendicative de 14 points. Lors de cette rencontre, nous n’avons pas eu beaucoup d’accord avec le ministre parce que simplement il n’y avait pas de décision à prendre ce jour-là. Le ministre nous a renvoyé à un atelier à Saly. Nous avons travaillé pendant 3 jours  et nous nous sommes accordés sur pas mal de chose avec les émissaires du ministre. Au retour, le ministre devait trancher mais malheureusement depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Nous avons eu énormément de difficultés avec le ministre », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter : « Aucune décision n’a été prise. Le ministre nous a renvoyé à une rencontre le 25 juin. Nous avons accepté le principe de le rencontrer mais nous pensons qu’il y’a du dilatoire et qu’il est en train  de nous faire tourner en rond ».

Dr Sa Ndendé Diouf, secrétaire général du syndicat  national des travailleurs de la santé de la section Coud, de son coté, rappelle que depuis 2000, il y a un texte qui régit les personnels administratifs technique et de service des universités. « Et quand on parle de  pacte, c’est l’ensemble des travailleurs de l’université qui ne sont pas enseignants. Donc depuis 2000 jusqu’à présent, il n’y a eu aucun avancement par rapport à notre situation. » Force est de constater que les universités ont  subi beaucoup de mutations entre temps. Il y a le système Lmd qui est passé par là, les reformes  et autres », a-t-il fait savoir.

Khady Thiam COLY

 

 

 

 

À voir aussi

Thiès: Un  homme mortellement poignardé

Drame au quartier « 10ème », à Thiès. Un jeune délinquant du nom d’Omar Mbaye a poignardé …

Ucad: Le Saes décrète 48 heures de grève

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) de Dakar reprend la lutte. Ces enseignants du …