Accueil / Education / Enseignement technique- 130 examens et concours professionnels en cours

Enseignement technique- 130 examens et concours professionnels en cours

Les examens professionnels de la session 2015 se déroulent depuis le 9 juin dernier et se poursuivent jusqu’au 8 août prochain. Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat a visité, hier, deux centres d’examen du Brevet de technicien industriel (Bti).

A l’ombre du baccalauréat général et du baccalauréat technique se déroulent, depuis le 9 juin, 130 examens et concours professionnels dans différents métiers. Les épreuves vont se poursuivre jusqu’au 8 août prochain.

Par exemple, les candidats du Brevet de technicien industriel (Bti) planchent sur les épreuves théoriques et pratiques depuis la semaine dernière. Ils sont au nombre de 1188 répartis dans 8 spécialités, 7 centres et 9 jurys à Dakar, Saint-Louis, Thiès et Diourbel.

Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, s’est rendu, hier, dans deux de ces centres d’examen pour s’enquérir du bon déroulement des épreuves. Le Centre de formation professionnelle et technique (Cfpt) Sénégal-Japon a été la première étape de cette visite. Ici, le ministre et ses collaborateurs ont pris le temps de faire le tour de l’ensemble des salles et ateliers d’examen.

Dans ce centre, fabrication mécanique, électromécanique, électrotechnique, etc., sont quelques filières, , dans lesquelles les candidats essaient de décrocher leur diplôme. Au lycée technique d’industrie Maurice Delafosse, deuxième étape de cette visite, en plus des filières précitées, on a les filières analyse biologique, génie civile, chaudronnerie et tuyauterie industrielle et ouvrage métallique. Dans les différentes salles de travaux pratiques, le ministre a trouvé des candidats très concentrés.

La particularité de l’examen de Brevet de technicien industriel, c’est qu’il se déroule en deux phases. Lors du premier tour, les candidats passent l’examen d’admissibilité qui concerne les épreuves techniques professionnelles et de pratiques professionnelles. Seuls les candidats déclarés admissibles font le deuxième tour.

A l’issue de cette visite au pas de charge, le ministre s’est félicité du bon déroulement des examens dont l’organisation, a-t-il rappelé, est un véritable défi logistique. « Dans l’enseignement technique et la formation professionnelle, la direction des examens et concours organise plus de 130 examens et concours par an avec 34 Bts, sans compter le baccalauréat, le Cep et le Bep dans plusieurs métiers. Ce n’est pas du tout facile au niveau organisation.

Mais, je suis heureux de constater que tout se déroule bien jusque-là. Nous sommes dans le concret », a déclaré M. Talla.

Deux projets de 47 milliards de FCfa prévus


Le ministre a profité de cette visite pour révéler que d’importants investissements vont être consacrés au secteur de la formation professionnelle et technique à travers deux projets liés à la compétitivité et à l’employabilité.

Le premier est un financement de 42 milliards de FCfa de l’Afd, de la Banque mondiale et du Gouvernement du Sénégal. L’autre projet est financé par la Coopération canadienne pour un coût de 5 milliards de FCfa. Il concerne l’équipement des centres et lycées de formation technique et professionnelle.

Devant la forte demande et le taux d’insertion (80 %) très appréciable de la formation qualifiante dans le marché de l’emploi, Mamadou Talla a indiqué que son ministère est en train de réfléchir sur les voies et moyens d’augmenter et d’élargir l’accès dans les centres de formation professionnelle et technique. Cela, afin de rééquilibrer la carte professionnelle au niveau national.

Le Soleil

À voir aussi

Des centrales syndicales réaffirment leur volonté de travailler à une unité syndicale

Cinq centrales syndicales sénégalaises du secteur de l’éducation ont réaffirmé mardi à Dakar « leur volonté inébranlable » …

Enseignement supérieur : L’Université Amadou Makhtar Mbow stabilise 46 filières de formation

Le Soleil- Au terme d’un atelier de quatre jours clôturé samedi dernier, l’Université Amadou Makhtar …